Les conteneurs culturels font un premier arrêt au parc Woodyatt

Photo de Emmanuelle LeBlond
Par Emmanuelle LeBlond
Les conteneurs culturels font un premier arrêt au parc Woodyatt
Les conteneurs culturels. (Photo: Emmanuelle LeBlond) (Photo : Emmanuelle LeBlond)

CULTURE. Une nouvelle station culturelle a fait son apparition dans le parc Woodyatt à Drummondville. Il s’agit de deux conteneurs maritimes qui ont été convertis en atelier et en galerie d’art. Des activités de toutes sortes seront mises à la disposition de la population, à partir du 2 juillet.

«C’est une grande première à Drummondville. Ça fait un bout de temps que ce projet-là est en gestation. On aurait voulu le sortir l’été dernier. COVID oblige, la grande sortie de nos conteneurs a été retardée», explique Émilie Grandmont Bérubé, directrice du Service des arts, de la culture et de la bibliothèque de la Ville de Drummondville.

Les conteneurs culturels ouvriront leurs portes dès le début du mois au parc Woodyatt. «C’est le grand parc de Drummondville. On l’aime. C’était un premier pas qui nous semblait tout à fait naturel. Cette année, on dépose les conteneurs ici, mais l’an prochain, on peut les amener ailleurs. C’est vraiment une façon d’investir notre territoire différemment», soutient celle qui a une vision à long terme.

Émilie Grandmont Bérubé, directrice du Service des arts, de la culture et de la bibliothèque de la Ville de Drummondville. (Photo: Emmanuelle LeBlond)

Du 2 juillet au 1er août, le public aura accès à une première exposition dans l’espace galerie. Exposition inaugurale est un collectif de 11 artistes en arts visuels de la région. Du 6 août au 5 septembre, l’organisme drummondvillois Pivot Sino-Québec présentera l’exposition Tout+inclus.

«Cette exposition était prévue pour être présentée à la bibliothèque, mais avec la fermeture de la bibliothèque et les restrictions, le projet va être présenté au parc. Les citoyens ont participé à une activité en faisant de l’origami. Les gens venaient aussi découvrir la culture chinoise. Le résultat de tout ça va créer un grand ensemble», ajoute Mme Grandmont Bérubé.

Un peu plus loin, un conteneur d’un jaune éclatant offrira plusieurs ateliers au courant de l’été. Mme Grandmont Bérubé se réjouit de constater que les activités proposées sont diversifiées. D’une journée à une autre, «les participants pourront venir découvrir des médiums différents», souligne-t-elle.

La symographie, la linogravure, la peinture, la mosaïque, l’origami et la teinture écologique font partie de l’éventail des activités proposées, du vendredi au dimanche. Le tout sera animé par des artistes qui proviennent de la région, précise Mme Grandmont Bérubé.

Notons que c’est l’artiste Nicolas Lareau, qui réalise des projets d’art mural depuis les années 2000, qui a «habillé» les conteneurs culturels.

Les réservations sont obligatoires pour participer aux ateliers, car les places sont limitées. Toutes les œuvres réalisées pourront être conservées par les participants. Les activités sont gratuites et pour tous les âges.

Les réservations sont obligatoires pour participer aux ateliers, car les places sont limitées. (Photo: Emmanuelle LeBlond)

Un été en culture

Plusieurs autres événements composent le calendrier culturel estival. «Honnêtement, on a beau être en temps de COVID, c’est la plus grosse année jamais vue en termes de programmation culturelle à Drummondville», mentionne Mme Grandmont Bérubé.

Au milieu de l’été, un balado sera disponible pour ceux qui désirent visiter différemment le musée à ciel ouvert, qui a été inauguré l’hiver dernier. «On va aussi avoir des visites guidées qui vont être offertes aux citoyens, toutes les semaines. L’horaire exact va être sur le site web de la Ville et les places seront limitées.»

Au début du mois de juillet, une sculpture musicale sera installée au parc Bellevue. Un immense xylophone sera à la disposition des passants.

Cet été, deux expositions extérieures verront aussi le jour à la promenade Rivia et au parc Sainte-Thérèse. Des panneaux seront installés à l’extérieur. Sans oublier les visites historiques dans le centre-ville de Drummondville ainsi que la tournée des districts avec des spectacles spontanés sur une plateforme ambulante.

Des murales à colorier seront aussi installées à la fin de la saison estivale. «On a travaillé très fort pour ça. Malgré les restrictions sanitaires, on a réussi à mettre en place une offre culturelle pour l’été», conclut Mme Grandmont Bérubé.

 

Horaire des ateliers

Atelier de symographie : les vendredis du 2 juillet au 3 septembre, de 9h à 12h.

Atelier de peinture : les vendredis du 2 juillet au 3 septembre, de 13h à 14h30.

Atelier de linogravure : les samedis du 3 juillet au 4 septembre, de 9h à 10h30 et 10h30 à 12h.

Atelier de mosaïque : les samedis du 3 juillet au 4 septembre, de 13h à 14h30 et 15h à 16h30.

Atelier d’origami : les dimanches du 4 juillet au 5 septembre, 9h à 10h30 et 10h30 à 12h.

 

Partager cet article