Des projets à venir pour l’église Immaculée-Conception

Des projets à venir pour l’église Immaculée-Conception
L’église Immaculée-Conception cherche une façon de se réinventer. (Photo : Marilyne Demers)

PATRIMOINE. L’homme d’affaires Gilles Soucy est prêt à consentir 300 000 $ pour l’église Immaculée-Conception. C’est ce qu’il a annoncé lors d’une rencontre publique concernant les projets possibles de réutilisation de l’église et de son presbytère.

«J’ai été bien impliqué dans le soutien de la préservation du patrimoine religieux des édifices Saint-Frédéric et je sais que la paroisse Saint-François-d’Assise n’a pas les moyens de vendre l’église pour 1 $. Il y a de beaux projets à faire avec les bâtiments d’Immaculée-Conception. Plusieurs groupes sont intéressés à occuper les lieux. Je les invite à présenter des projets», a rapporté M. Soucy.

Le fondateur du Groupe Soucy a également fait savoir que sa fille, Chantal Soucy, s’impliquera dans la suite des choses en ce qui concernent les bâtiments situés à l’intersection de l’avenue des Lilas et du chemin du Golf.

Plus de 50 personnes assistaient à la soirée d’information, qui s’est déroulée le 4 décembre dernier. Des organismes culturels, sportifs, communautaires et en habitation ont affirmé réfléchir à l’utilisation des lieux. Ils ont été invités à former des groupes de travail et à formuler des propositions.

Isabelle Lortie, agente de recherche au Conseil du patrimoine religieux, a présenté des exemples de conversion d’usage. «Plusieurs exemples de transformations vécues ailleurs nous amènent à voir que les projets à usages multiples et complémentaires favorisent l’appartenance au milieu et l’acceptabilité de la transformation», a-t-elle laissé entendre.

Philippe Cantin, urbaniste, a rappelé que la Ville de Drummondville étudierait les éventuelles demandes de changement de zonage nécessaires quand les projets se concrétiseront.

Les paroissiens et résidents du quartier seront consultés au cours de l’évolution des démarches.

Les personnes intéressées à présenter des projets ou à obtenir davantage de renseignements peuvent s’adresser à Yves Grondin, agent de pastorale.

Partager cet article