Pacte fiscal : 7 M$ pour Drummondville

Photo de Marilyne Demers
Par Marilyne Demers
Pacte fiscal : 7 M$ pour Drummondville
Hôtel de ville de Drummondville. (Photo : Archives Ghyslain Bergeron)

ÉCONOMIE. Avec la signature du nouveau pacte fiscal, la Ville de Drummondville recevra des transferts totaux de 7 M$ sur cinq ans du gouvernement du Québec.

Le 25 septembre dernier, les quelque 150 membres de l’UMQ ont entériné à 95% le nouveau pacte fiscal 2020-2024. Celui-ci prévoit notamment des transferts supplémentaires aux municipalités d’environ 200 millions l’an prochain et jusqu’à 500 millions en 2024.

Québec transfèrera un point de la taxe de vente provinciale (TVQ) aux municipalités. L’an prochain, les municipalités recevront un montant forfaitaire de 70 millions $. Il se chiffrera à 81 millions $ en 2021 et jusqu’à 238 millions $ en 2024.

Comme le nouveau pacte fiscal a été conclu en septembre, les municipalités, dont Drummondville, peuvent tenir compte de ses retombées dans leurs budgets de fin d’année.

«Dans le prochain budget, on parle d’un impact d’environ 600 000 $. On présentera lors de la prochaine séance du conseil municipal le plan triennal d’immobilisations. Il y a un projet ambitieux qui sera déposé au niveau de l’entretien de nos infrastructures, de nos routes et de nos chaussées. Si on répare plus de rues, il faut payer plus cher. Mais si on a d’autres sources de revenus, ça vient alléger la part du contribuable», fait savoir le maire de Drummondville et président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), Alexandre Cusson.

«Je pense qu’il ne faut pas s’attendre à une baisse de taxes. Ce n’est quand même pas un montant substantiel sur l’ensemble du budget», ajoute-t-il.

Le maire de Drummondville estime que le nouveau fonds «Régions et ruralité», doté d’une enveloppe totalisant 1,3 G$ sur cinq ans, sera avantageux pour la MRC de Drummond, dont Drummondville, qui représente 75% du territoire.

Les municipalités avoisinantes qui comptent 500 000 habitants et moins pourront quant à elles profiter des 200 M$ accordés à l’aide à la voirie locale.

Le programme de partage des redevances sur les ressources naturelles, qui s’élève à 56 M$, devrait pour sa part bénéficier à la mise en valeur de la Forêt Drummond.

Partager cet article