L’église Immaculée-Conception est à vendre ou à louer

Photo de Marilyne Demers
Par Marilyne Demers
L’église Immaculée-Conception est à vendre ou à louer
L'église Immaculée-Conception et le presbytère pourraient changer de vocation. (Photo : Gracieuseté)

PATRIMOINE. La Fabrique de la paroisse Saint-François-d’Assise a décidé de louer ou de vendre l’église Immaculée-Conception ainsi que le presbytère. Les personnes intéressées peuvent dès maintenant faire part de leurs intentions ou de leurs propositions.

La vocation des bâtiments situés sur le Chemin du golf pourra être modifiée. Les projets à caractère communautaire seront priorisés par la Fabrique, qui n’écartera toutefois pas l’achat de l’église et du presbytère.

La paroisse Saint-François d’Assise pourrait d’ailleurs devenir partenaire du projet. Celle-ci a l’intention de former un comité de projet qui prendra compte des suggestions ou des partenariats pour l’élaboration d’un concept.

Depuis juillet dernier, le presbytère n’est plus occupé. À l’automne dernier, une offre de location avait été formulée, mais en vain. Après s’être réunis en décembre, les membres de la communauté locale d’Immaculée-Conception ont pris la décision de rendre disponible le presbytère et l’église pour des projets de conversion d’usage, de location et même de vente, sous certaines conditions.

L’évêque du diocèse a réitéré son accord quant à la proposition déjà émise par la Fabrique de la Paroisse Saint-François-d’Assise en 2015. Il faut dire qu’au cours des dernières années, la paroisse a enregistré des déficits. De plus, une étude portant sur les églises de Drummondville, réalisée en 2005, avançait qu’en raison de la proximité des églises au centre-ville, de leur fréquentation et des besoins d’espace, un seul des cinq lieux de culte était nécessaire.

Les tâches administratives pourraient être concentrées au presbytère St-Frédéric. L’accueil pastoral devrait se poursuivre dans les autres communautés. L’équipe pastorale serait regroupée en deux lieux plutôt que trois et continuerait d’accompagner les cinq communautés formant la paroisse.

Partager cet article