Hartley : «Rester humbles et à l’affût»

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Hartley : «Rester humbles et à l’affût»
Les Voltigeurs ont pris les devants 1-0 dans la série quatre-de-sept les opposant aux Olympiques, vendredi soir, au Centre Marcel-Dionne. (Photo : Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. Sans même avoir à ouvrir la machine, les Voltigeurs ont entamé leur quête de la coupe du Président en renversant les Olympiques de Gatineau par le pointage de 4-0, vendredi soir, devant une bruyante foule de 3102 spectateurs au Centre Marcel-Dionne.

Détenant une avance de 3-0 après une dizaine de minutes, les Drummondvillois ont poursuivi leur domination durant le reste du match, leurs adversaires parvenant toutefois à limiter les dégâts. En l’emportant, la troupe de Steve Hartley a pris les devants 1-0 dans cet affrontement quatre-de-sept au premier tour des séries éliminatoires.

Joseph Veleno a réussi un tour du chapeau. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«J’ai aimé notre départ. On était partout sur la patinoire. On s’est servi de notre rapidité pour jouer derrière leurs défenseurs, ce qui nous a permis de marquer quelques gros buts», a lancé Steve Hartley, qui a vu son équipe dominer l’adversaire 44-17 dans la colonne des lancers.

«J’ai aussi aimé le fait qu’on ne leur a pas donné grand-chose en troisième période, a poursuivi le pilote des Voltigeurs. On n’a pas forcé le jeu ni triché. On a juste pris ce qu’ils nous donnaient. C’est une marque de maturité. Il va falloir continuer d’être matures pour gagner en séries.»

Dans la victoire, Joseph Veleno a réussi son premier tour du chapeau en carrière en séries. Le vétéran Félix Lauzon a également touché la cible. «C’est un bon feeling de marquer trois buts, mais en séries, c’est la victoire qui prime avant tout. Pour moi, les statistiques deviennent secondaires. Je veux gagner la coupe à tout prix», a affirmé Veleno.

«Joe a de l’expérience. Il est passé par là quand il a gagné la coupe avec Saint-Jean. Ce soir, il a bougé ses pieds et il a été physique. C’est comme ça qu’il faut jouer en séries»,

En l’absence d’Olivier Rodrigue (aine) et de Creed Jones (mononucléose), ce sont Anthony Morrone et Rémi Poirier qui ont amorcé les séries devant le filet de leur équipe respective. «Morrone continue d’offrir des performances impeccables. À chaque match, il nous donne une chance de gagner. On a justement été le chercher pour cette raison. Quand Rodrigue s’est blessé, il a pris la balle au bond et maintenant, il court avec. Grâce à son expérience, il sait rester dans le moment présent», a soulevé Hartley.

Anthony Morrone a obtenu le jeu blanc. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«Quant à Rodrigue, il n’est pas encore rétabli à 100 %. C’est une blessure qui peut parfois traîner en longueur. On veut qu’il soit remis complètement avant de le ramener. Les performances de Morrone nous permettent d’avoir ce luxe-là.»

La série se poursuivra dès samedi soir, à 19 h, au Centre Marcel-Dionne. Les deux équipes prendront ensuite la direction du Centre Robert-Guertin pour y disputer les matchs numéro 3 et 4. «On doit vite tourner la page, a averti Hartley. On est satisfait, mais on doit rester humbles et à l’affût. C’est juste 1-0 dans la série. Le but, c’est d’en gagner quatre. Dès demain, on doit retrouver la même ardeur au travail et rester dans notre identité.»

Lauzon, attaquant défensif par excellence

Avant le match, Félix Lauzon a hérité du trophée Guy-Carbonneau, qui récompense le meilleur attaquant défensif de la dernière saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

«C’est bien mérité, a affirmé Steve Hartley. Chaque jour, je suis impressionné par son acharnement, la personne qu’il est et la fierté qu’il prend à être solide des deux côtés de la patinoire. Non seulement il excelle pour bloquer des tirs et gagner des mises en jeu dans notre territoire, mais il apporte aussi de l’offensive. C’est d’ailleurs lui qui nous avait fait mal l’an dernier en séries.»

À sa cinquième campagne dans le circuit, Lauzon a établi des sommets personnels avec 28 buts et 80 points en 68 rencontres. L’attaquant de 20 ans s’est forgé un différentiel de +54, dominant la ligue au cercle des mises en jeu en vertu d’une efficacité de 62,6 %.

Félix Lauzon a hérité du trophée Guy-Carbonneau. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«C’est un sentiment incroyable! C’est un honneur et une surprise pour moi, a commenté Lauzon. Il y a tellement de bons jours dans cette ligue. Jamais je n’aurais pensé ça possible. Je retire une fierté de bien jouer dans les deux zones, mais il faut dire que je fais partie d’une bonne équipe.»

«Quand j’ai été échangé, mon but était de gagner la coupe. Je fais tout ce qui est possible pour aider l’équipe à atteindre cet objectif. C’est un groupe spécial. Non seulement on est rapide et on a de la profondeur à toutes les positions, mais je n’ai jamais vu une chimie aussi forte», a ajouté l’ex-capitaine des Tigres de Victoriaville.

Dans l’histoire des Voltigeurs, seul Gabriel Dumont avait déjà remporté ce prix en 2009-2010.

D’autre part, les Voltigeurs ont officiellement reçu le trophée Luc-Robitaille pour la troisième fois de leur histoire ainsi que pour une deuxième année consécutive. L’équipe a dominé la LHJMQ en marquant 4,91 buts par match en moyenne (338 buts en 68 parties). L’an dernier, les Rouges avaient conservé une moyenne de 3,99 buts marqués par match.

Landry : «Bâtir sur cette performance»

Il n’aura fallu que 99 secondes aux Voltigeurs pour ouvrir le pointage. Profitant d’une punition à Giordano Finoro, Veleno a battu Poirier entre les jambières. Continuant d’étourdir la défensive gatinoise avec leur vitesse, les Rouges ont creusé l’écart à 3-0 grâce à des buts de Lauzon et Veleno réussis en l’espace de deux minutes en milieu d’engagement. Après s’être butés à Poirier à quelques reprises au deuxième vingt, Veleno et les Drummondvillois ont profité d’un avantage numérique pour porter la marque à 4-0.

Metis Roelens. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«La première période a fait la différence, affirmé l’entraîneur-chef des Olympiques, Éric Landry. Ils sont sortis fort et ils ont été opportunistes. Après, on a apporté certains correctifs qui s’imposaient. C’est une équipe avec beaucoup de talent, mais on a été capable de rivaliser avec leur vitesse. Un premier match sur la route en séries, c’est toujours difficile à jouer, mais on peut définitivement bâtir sur cette performance. Je m’attends à un autre match haut en émotions demain.»

Bloc-notes…

Les jeunes gardiens Samuel Fournier et Alexis Giroux agissaient comme auxiliaire sur le banc de leur équipe respective… Cédric Desruisseaux et Nicholas Girouard ont été rayés de l’alignement… Les Olympiques étaient privés des services de leur capitaine, le vétéran défenseur Gabriel Bilodeau, qui soigne une blessure… Ailleurs dans la LHJMQ, le Drummondvillois Simon Pinard a connu une performance de deux buts et une passe à son premier match en séries, aidant l’Armada à vaincre le Phoenix 5-1…

Partager cet article