Le Rubikcon : une convention pour le plaisir des geeks à Drummondville

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
Le Rubikcon : une convention pour le plaisir des geeks à Drummondville
Le groupe Vikings Cosplay Québec était de la partie pour montrer leurs costumes à l’allure médiévale. (Photo : Erika Aubin)

RUBIKCON. Le Cégep de Drummondville s’est mis en mode costumade ce weekend pour présenter la deuxième édition du Rubikcon qui a lieu samedi et dimanche. Pendant ces deux jours, des activités à thématique geek sont organisées pour le plaisir des petits et des grands.  

Les différentes activités du Rubikcon sont axées sur l’une des six facettes à l’honneur : les jeux, le cosplay, le nippon, les comics, la technologie et les exposants. Ce que ce festival a de particulier, c’est sans aucun doute les participants qui sont pour la plupart habillés d’un original costume.

«C’est vraiment un monde unique. Les gens s’inspirent d’un personnage de jeux vidéo ou d’un film. Il y en a même qui invente de toute pièce leur costume. D’ailleurs, nous avons un concours de costumes : la Mascarade. Les gens sont jugés sur différents critères selon la catégorie dans laquelle ils se sont inscrits», a expliqué Vincent Quirion, l’un des organisateurs de la convention. Celui-ci, en compagnie de trois amis, a décidé d’organiser un weekend 100 % geek parce qu’il a remarqué qu’il y avait un engouement pour un tel événement à Drummondville.

«Nous sommes quatre fanatiques de cosplay et nous couvrons les conventions partout au Québec et en Ontario. Habitants dans le coin, nous nous sommes dit que Drummondville méritait sa propre convention», a fait savoir M. Quirion. «Je pense que nous avons réussi à attirer tous les Drummondvillois qui aiment ce genre d’événement. Il y a également des gens de Sherbrooke, de Montréal et même de Washington», a-t-il ajouté fièrement.

Le robot R2D2 se promènera tout le weekend dans le Cégep de Drummondville

Parmi les activités organisées dans les différentes salles du Cégep de Drummondville, il y avait samedi après-midi la tenue d’un match d’improvisation en compagnie de Salomé Corbo et de Frédéric Barbusci. De plus, il y a une salle marchande où des exposants présentent leurs créations. Puis, dans la salle du guerrier, les gens peuvent s’amuser dans un décor médiéval avec des épées et des arcs en mousse. Si près de 700 visiteurs ont participé au Rubikcon l’an passé, le comité organisateur s’attend à dépasser ce chiffre cette année. «C’est beaucoup de travail, mais nous sommes tellement fiers et c’est amusant», a conclu M. Quirion en rencontrant L’Express lors du Rubikcon.

Les participants arborent des costumes originaux.
Partager cet article