Pierre-Olivier Huot à l’assaut du Lac-Saint-Jean

Photo de Mathieu Fontaine
Par Mathieu Fontaine
Pierre-Olivier Huot à l’assaut du Lac-Saint-Jean
Pierre-Olivier Huot traversera le Lac-Saint-Jean en raquette pour financer l’organisme Sur la pointe des pieds. (Photo : gracieuseté)

PLEIN AIR. Le 8 février prochain, le Drummondvillois d’adoption Pierre-Olivier Huot fera partie des 90 participants qui traverseront le Lac-Saint-Jean en raquettes dans le cadre du Défi des deux Mario.

Organisé par la fondation Sur la pointe des pieds, un organisme qui vient en aide aux jeunes atteint de cancer, ce défi permettra de financer des aventures thérapeutiques destinées aux personnes de 30 ans et moins, atteintes d’un cancer. D’ailleurs, selon une étude menée par Dre Linda Paquette, «les expéditions d’aventure thérapeutique ont un impact nettement significatif sur l’estime de soi et la qualité de la relation avec les parents et les amis».

C’est d’ailleurs pour cette raison que Pierre-Olivier Huot a décidé de se lancer dans l’aventure, lui qui a dû vivre avec un proche atteint du cancer. «Ça vient me chercher personnellement parce qu’il y a neuf ans, mon beau-frère a été atteint du cancer et ç’a retardé plusieurs choses dans sa vie. Je trouve que c’est une bonne cause parce qu’ils sortent les gens du milieu hospitalier pour leur faire voir autre chose et pour qu’ils reprennent confiance en la vie», a-t-il affirmé lors de son entrevue avec L’Express.

De plus, M. Huot croit que les gens sous-estiment l’impact que peut avoir ce type d’activité pour les personnes atteintes de la maladie. «Il faut que les gens comprennent que les activités proposées par la fondation Sur la pointe des pieds aideront non seulement les jeunes atteint du cancer, mais aussi tous les gens qui les entourent. Je parle par expérience ; quand ils se sentent mieux, c’est tous les proches qui en bénéficient», a-t-il confié.

Un défi physique et d’intériorisation

En participant à cette activité, Pierre-Olivier Huot s’est engagé à compléter le parcours glacé de 40 km qui sépare Roberval et le parc national de la Pointe-Taillon le tout, aidé de ses raquettes et de son traîneau sur lequel sera disposé tout son équipement.

Au-delà de l’épreuve physique, M. Huot y voit une belle occasion de se dépasser en tant qu’individu, tout en venant en aide à son prochain. «Oui, ce sera difficile, mais c’est aussi une belle épreuve personnelle. Je suis fier de le faire pour la fondation et pour les personnes qui en ont besoin. Ce sera un beau défi», a lancé celui qui aura 48 h pour compléter le parcours.

Pour s’y préparer, M. Huot ne ménage pas les efforts : en plus de marcher plusieurs km par jour et de sortir régulièrement ses raquettes, il ne manque aucune occasion de sortir faire de l’activité physique avec sa famille. «J’essaie d’en faire le plus possible pour être bien prêt! Je reste toujours bien actif avec la ferme et dès que j’ai le temps, je sors avec ma petite famille pour faire des activités sportives», a conclu l’homme qui est propriétaire d’une ferme agricole, à Saint-Nicéphore.

Finalement, Pierre-Olivier Huot à la mission d’amasser 1500 $ avant le 31 janvier prochain, somme qui sera entièrement remise à la fondation.

Même si la date fatidique arrive à vive allure, Pierre-Olivier Huot reste positif et invite les gens à participer à sa collecte.

Pour plus de détails, il suffit de visiter sa page personnelle sur le site de la fondation Sur la pointe des pieds.

Partager cet article