Pétroles Therrien cède pour 25 millions $ sa division Aviation

Pétroles Therrien cède pour 25 millions $ sa division Aviation
En cédant à Capital régional et coopératif Desjardins et à deux autres partenaires la division Aviation

À la suite d’une transaction de l’ordre de 25 millions $, le groupe drummondvillois Les Pétroles Therrien vient de céder à Capital régional et coopératif Desjardins sa division Aviation.

Cette nouvelle économique majeure a été confirmée, aujourd’hui, par Yves Gagné, vice-président, Investissements majeurs et Rachat d’entreprises, Desjardins Capital de risque, le gestionnaire du fonds Capital régional et coopératif Desjardins, et par les autres porte-parole des parties concernées.

Incidemment, un des membres de la direction en place et un acquéreur externe sont également au cœur de cette acquisition qui, assure-t-on, permet la continuité des opérations de cette division et le maintien de ses 40 emplois dont une quinzaine à Drummondville.

Avjet Holding

La nouvelle direction de cette entreprise se spécialisant dans la distribution de carburant auprès des sociétés aériennes sera en effet assumée par Denis Jacob, président et chef de la direction, ainsi que par Sylvain Touchette, vice-président, ventes et développement des affaires, responsable du développement de Pétroles Therrien division Aviation depuis plus de 20 ans.

M. Jacob a occupé différentes fonctions au cours

de ses 25 ans dans l’aviation, dont celle de président d’Air Transat.

Les deux dirigeants seront donc actionnaires et partenaires de Desjardins, dans la nouvelle entreprise Avjet Holding inc., dont les activités seront exploitées sous la marque Pétro T.

L’investissement de Capital régional et coopératif Desjardins permet également au fondateur, Léo-Paul Therrien, après plusieurs années à la direction de

cette entreprise, de passer le flambeau à de nouveaux dirigeants et actionnaires, et ce, tout en s’assurant de la continuité des opérations. «Cet investissement de Capital régional et coopératif Desjardins est une autre illustration de son importante contribution au développement économique des

régions, qui s’appuie sur une approche distinctive en matière de financement de transfert d’entreprise. Ainsi, Desjardins assure aujourd’hui la continuité d’une entreprise prospère, et conséquemment le maintien d’emplois, tout en permettant l’accès à la propriété à un cadre dirigeant et éventuellement aussi

aux employés, par l’implantation d’une coopérative de travailleurs actionnaires», a commenté Yves Gagné,

tout en rappelant que Capital régional et coopératif Desjardins est cette même entité qui a fait l’acquisition en 2007 de Fempro de Drummondville.

C’est d’ailleurs à la lumière de cette transaction que Léo-Paul Therrien a jeté son dévolu sur Capital régional et coopératif Desjardins pour lui permettre de réaliser un souhait cher, soit la continuité de cette division.

Partager cet article