Francine Ruest Jutras empoche un salaire comparable à ses homologues

Francine Ruest Jutras empoche un salaire comparable à ses homologues
Francine Ruest Jutras gagne 84 680 $ par année en plus d'une allocation annuelle. (Photo d'archives : Ghyslain Bergeron)

À la lumière des informations obtenues auprès de quelques villes au Québec, Francine Ruest Jutras, mairesse de Drummondville, gagne un salaire comparable à ses homologues.

Pour l’année 2009, Mme Ruest Jutras bénéficie d’un salaire de 84 680 $, auquel s’ajoute une allocation de dépenses de 14 584 $.

Puis, pour son rôle de préfète à la MRC de Drummond, Mme Ruest Jutras aura reçu une rémunération de 14 489 $ en plus d’un montant de 4000 $ de la Conférence régionale des élus du Centre-du-Québec à titre de vice-présidente. À noter que les conseillers municipaux de Drummondville reçoivent un traitement moyen de 24 995 $ en plus d’une allocation moyenne de dépenses de 12 497 $ par année. À titre de comparaison, la Ville de Saint-Jérôme, qui est souvent comparée à Drummondville parce qu’elle regroupe un nombre semblable de citoyens, octroie au maire Marc Gascon un salaire de 87 545 $ en plus d’une allocation annuelle de 14 242 $.

Puis, non loin d’ici, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, reçoit un salaire annuel de 66 000 $ en plus d’une allocation de dépenses de 14 585 $. À Victoriaville, le nouveau maire Alain Rayes empochera 54 768 $ par année et bénéficiera d’une allocation de 14 242 $.

Enfin, Bernard Sévigny, nouvellement élu à la mairie de Sherbrooke, gagnera 128 101 $ par année et disposera, lui aussi, d’une allocation non imposable de 14 584 $.

Partager cet article