Landy Rose, une rockeuse assumée

Photo de Emmanuelle LeBlond
Par Emmanuelle LeBlond
Landy Rose, une rockeuse assumée
Landy Rose cumule une expérience riche et diversifiée dans le milieu de la musique.

MAGAZINE. Le rock coule dans les veines de Landy Rose. La chanteuse fait sa place dans le milieu de la musique depuis plus d’une décennie. Lorsqu’elle embarque sur la scène et qu’elle brille sous le feu des projecteurs, elle est habitée par la même fougue.

La carrière musicale de Landy Rose a pris son envol avec un spectacle qui rend hommage à la chanteuse américaine Pink. «J’aimais beaucoup ses chansons et le message qu’elle véhicule. J’adore son caractère et son style de rockeuse. C’est une femme qui me ressemble énormément. Elle se fout de ce que le monde pense et ce qu’ils vont dire. J’ai toujours été unique. Aujourd’hui, ça m’a apporté à m’assumer», mentionne-t-elle.

Landy Rose et son mari Éric Bergeron.(Photo : Ghyslain Bergeron)

Elle s’est lancée dans cette aventure avec son mari et multi-instrumentiste, Éric Bergeron. Landy Rose ne fait rien à moitié. Habillement, coiffure et costume : la chanteuse a mis le paquet.

«On a loué la Maison de la culture à L’Avenir. On a engagé des musiciens qu’on ne connaissait pas, mais qui avaient une bonne réputation. Ils sont devenus nos amis. C’est devenu notre band jusqu’à aujourd’hui. Le spectacle était incroyable. La salle était complète. Quand je veux quelque chose, je l’ai. Je suis fonceuse», soutient-elle, le sourire aux lèvres.

En parallèle, la formation a rapidement mis sur pied un groupe de reprises musicales nommé Land’Rover, se produisant dans les bars et les restaurants du centre-ville de Drummondville.

La magie a opéré. Des chansons originales ont vu le jour. RoseGarage est né. «On avait une chimie incroyable. Ça allait de soi que l’on compose ensemble. On passait plusieurs soirs par semaine à écrire dans mon sous-sol. On a sorti de maudites belles tounes. Je suis encore fière aujourd’hui», fait savoir Landy Rose.

La chanteuse adore les costumes flamboyants. (Photo : Ghyslain Bergeron)

Cette dernière voulait montrer ses couleurs. C’est pourquoi elle a écrit les paroles de ses chansons. Elle avait un message à transmettre. «Je suis une femme indépendante, fière et féministe. On est capable nous aussi. Je n’ai pas besoin de personne dans la vie. J’aimerais tellement que toutes les femmes aient cette force-là.»

Un album de rock francophone, composé de sept chansons, a été lancé en 2019. «On voulait montrer que le rock existe encore et ça peut être bon en français», soutient-elle.

La crise sanitaire a changé la donne. RoseGarage a été mis sur la glace et Landy Rose s’est tournée vers de nouveaux objectifs. Landy Rose Band, Miss & Masters, Hommage à Pink par Trouble : la chanteuse carbure aux projets. À travers tout ça, l’artiste a appris à jouer de la guitare basse.

La chanteuse a un grain de voix unique. (Photo: gracieuseté)

Malgré les années qui ont passé, Landy Rose est toujours aussi passionnée. «Je trouve que c’est un privilège. Je n’aurais jamais pensé faire autant de spectacles de ma vie. Je me sens vraiment chanceuse d’avoir la capacité de chanter et de divertir les gens. Sur la scène, je deviens complètement en transe. Je suis une vraie rock star», soutient celle qui est également la propriétaire de la boutique de tatouage et de piercing La Reine de pique.

La Drummondvilloise est d’ailleurs la porte-parole des Jeudis en chansons de la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec. «Ça représente un accomplissement. Je vois que j’ai fait mon petit chemin. J’ai tellement travaillé fort. C’est comme un cadeau», se réjouit-elle.

Du 4 juillet au 15 août, une série de 25 spectacles divertiront le public dans différentes régions du Centre-du-Québec avec une variété de genres musicaux, allant du folk au rock en passant par la pop et la musique country.

Landy Rose et ses musiciens feront vibrer les spectateurs le 8 août prochain dans la municipalité de Fortierville.

«La musique va toujours faire partie de ma vie. Mon but est de continuer à toujours aimer ce que je fais», conclut la femme de 43 ans.

Les jeudis en chanson (les spectacles en région)
  • 18 juillet : J’Lâche pas! Hommage à Corbeau et Marjo (Maison de la culture de L’Avenir)
  • 8 août : L’Arsenal (1066, rue Principale à Saint-Bonaventure)
  • 15 août : Stéphane Picard, 1211, rue de l’Église à Saint-Félix-de-Kingsey

__

L’Express vous invite à télécharger son application. Vous pourrez ainsi continuer de lire vos nouvelles gratuitement, et ce, en temps réel. N’oubliez pas d’activer les notifications!

Apple : https://apps.apple.com/ca/app/lexpress-de-drummondville/id1575799821?l=fr-CA

Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=ca.journalexpress.app&hl=fr

Partager cet article