Un phénomène qui prend de l’ampleur (Tribune libre)

Un phénomène qui prend de l’ampleur (Tribune libre)
(Photo : L'Express)

TRIBUNE LIBRE. Depuis le début de la saison de vélo, j’ai remarqué un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

Le monde marche sur la piste cyclable au lieu de marcher sur le trottoir, qui est juste à côté, ce qui est complètement aberrant…

À plusieurs reprises, j’ai dû rouler sur le trottoir parce que je n’avais pas d’espace sur la piste.

Juste ce matin, j’ai croisé six piétons, un seul marchait sur le trottoir et les 5 autres bien entendu sur la piste cyclable. Ils n’avaient qu’un pas à faire pour se retrouver sur le trottoir.

Pour ce qui a trait à la courtoisie envers les piétons, il faudrait peut-être que les piétons fassent preuve de courtoisie envers les cyclistes en marchant aux endroits appropriés, c’est devenu le free for all, les piétons semblent être rendus allergiques au ciment.

Où est passée l’escouade cycliste? La police ne fait pas son travail en brillant par son absence et il n’y a aucune campagne de sensibilisation qui est faite à ce sujet, ce qui fait que le phénomène va empirer (déjà que 5/6 c’est presque 100 %).

La seule chose que je vois pour régler le problème, c’est une règlementation, une présence policière et des amendes, autrement dit encore plus de dépenses à cause de du monde qui n’est pas capable de faire preuve de bon sens en marchant au bon endroit et qui ont besoin de se faire dire quoi faire à cause de leur peu de jugement.’

Michel Leclair, cycliste exaspéré

_

Le www.journalexpress.ca publie avec plaisir les opinions de ses lecteurs. Les lettres doivent être courtes, envoyées par courriel et signées avec l’adresse et le numéro de téléphone de l’auteur. Seuls le nom et la localité seront mentionnés. Nous nous réservons le droit de les publier et, au besoin, de les abréger. Les sujets d’intérêt local et régional sont traités prioritairement.

Les opinions émises ne sont pas nécessairement partagées par la direction et ne doivent porter atteinte à la réputation de quiconque. Pour faire connaître votre opinion, il suffit de faire parvenir votre lettre à l’adresse suivante : redaction@journalexpress.ca 

Partager cet article