Une famille à la rue à la suite d’un incendie (mise à jour et photos)

Une famille à la rue à la suite d’un incendie (mise à jour et photos)
La résidence a été lourdement endommagée. (Photo : Ghyslain Bergeron)

INCENDIE. Peu après 10 h vendredi matin, les sapeurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil (NDBC), assistés par leurs confrères de Saint-Cyrille, sont intervenus au 1339, route 122, pour un incendie qui a éclaté dans une résidence unifamiliale, en périphérie du village de NDBC, près du 9e rang.

Dès que l’appel est entré, les pompiers ont confirmé qu’un panache de fumée était visible de la caserne et à des kilomètres à la ronde. C’est sans hésiter que le directeur du service incendie de NDBC, Frédérick Marcotte, a demandé l’assistance de la municipalité voisine.

Les premières lances ont été rapidement déployées, mais les flammes avaient déjà percé le toit et le feu continuait à se propager. Le camion-échelle de Saint-Cyrille a été utilisé pour envoyer de l’eau directement à travers le toit qui s’était effondré.

Incendie à Notre-Dame-du-Bon-Conseil. (Photo : Ghyslain Bergeron)

C’est seulement à ce moment que les pompiers ont pu s’avancer prudemment à l’intérieur de la maison.

Lors de l’extinction, une épaisse fumée envahissait la route 122, ce qui a forcé les autorités à la fermer complètement à la circulation pendant quelques minutes. Un peu plus tard, les intervenants du SIUCQ ont pris la relève des policiers afin d’assurer une circulation en alternance, et ce, de façon sécuritaire.

Arrivée sur place, la propriétaire de la résidence était sous le choc. Elle a avisé les pompiers que des animaux se trouvaient à l’intérieur. Au moins un chat et des lapins ont été secourus. Le conjoint de la femme a pu sortir deux lapins de leur cage. Ils semblaient encore vivants, alors que l’état du chat était inconnu au moment d’écrire ces lignes.

La maison est une perte totale, mais une roulotte a été épargnée grâce à la protection effectuée par les pompiers.

Selon le directeur Marcotte, la cause n’est pas déterminée, mais l’incendie ne serait pas criminel ou volontaire. Environ 25 pompiers ont participé à l’intervention.

La Croix-Rouge a été sollicitée pour accueillir les sinistrés.

Partager cet article