Appréhendé après avoir brandi un fusil «air soft»

Appréhendé après avoir brandi un fusil «air soft»
L'homme a été appréhendé près de la rue Melançon. (Photo : Ghyslain Bergeron)

FAITS DIVERS. La quiétude des occupants d’une résidence de personnes âgées (RPA) de la rue Melançon, à Drummondville, a été chamboulée. Vendredi après-midi, un homme a été arrêté à seulement quelques mètres de leur maison de retraite.

L’histoire a commencé quand un citoyen aurait aperçu un homme qui déambulait, une arme à la main, près du pôle commercial du Maxi et du IGA, au centre-ville.

Rapidement, un imposant déploiement policier a convergé vers ce secteur afin de tenter de localiser la personne suspecte. En seulement quelques minutes, un agent a repéré un homme qui correspondait à la description du suspect près de la voie ferrée, sur le boulevard Saint-Joseph. Tous les véhicules de la Sûreté du Québec (SQ) ont donc pris la direction de la rue Melançon et des espaces réservés aux travailleurs du Canadien National (CN), via la rue Notre-Dame.

Il n’en fallait pas plus pour que l’individu soit appréhendé dans l’accotement gazonné de la voie ferrée, tout juste derrière la RPA.

«C’était un gun à CO2», a vociféré à plusieurs reprises le suspect menotté.

En effet, selon Nancy Fournier de la SQ, il s’agissait bel et bien d’une arme utilisée lors de parties de «air soft». «Il a été arrêté et il est présentement rencontré par les policiers», a-t-elle mentionné.

L’individu pourrait recevoir un constat d’infraction de 100 $ selon l’article 501.1 de la Ville de Drummondville : il est interdit d’utiliser une arme à moins de cent cinquante mètres (150 m) du périmètre d’urbanisation de la municipalité ainsi qu’à moins de deux cents (200 m) de tout bâtiment habité ou non dans les limites de la municipalité sauf aux endroits spécialement aménagés à cette fin.

Partager cet article