Trois artistes de renom exposeront au Musée de la photographie

Trois artistes de renom exposeront au Musée de la photographie
Une photo de Marcel Morin. (Photo : Gracieuseté)

CULTURE. Le Musée de la photographie Desjardins se prépare pour sa nouvelle exposition mettant en lumière trois artistes québécois de renom : Marcel Morin, René Derome et Jean Grothé.

Le vernissage est prévu le 12 septembre à 14h. L’exposition sera accessible au public jusqu’au 19 décembre prochain.

Marcel Morin

L’exposition «La Beauté d’un Peuple, Inde – Sri Lanka» de Marcel Morin présente, en œuvres photographiques, une rencontre avec l’étonnante richesse culturelle et sociale des peuples de l’Inde et du Sri Lanka, expédition photographique 2017 et 2019. Grâce à la photographie, Marcel Morin a pu explorer bien au-delà de leur exotisme, la chaleur et la beauté des gens et de leur pays.

Marcel Morin cherchait par la photographie à capter le parfum des épices et le bonheur tranquille de la vie quotidienne de ces gens qui vivent dans des conditions souvent étourdissantes et bruyantes des villes. Malgré l’état de pauvreté, de saleté et d’indigence, on retrouve au plus profond des gens une sorte de sérénité qui émerge dans un tissu de fierté, de courage et de résignation presque mystique.

Une photo de René Derome. (Photo Gracieuseté)

René Derome

«Les charnières» constitue une œuvre composée d’une cinquantaine d’images captées dans les années 1965 à 1973. Parfois acteur, parfois spectateur, René Derome est un photographe-chroniqueur. Il présente ainsi le bon peuple, la société civile et les acteurs politiques de l’époque. Il soutient : «Ce sont les événements qui écrivent l’histoire. Ces photographies en sont un miroir.»

Une photo de Jean Grothé. (Photo Gracieuseté)

Jean Grothé

Intitulée «Exposition hommage – 20 ans de poésie», cette exposition signée M. Grothé mettra en lumière son travail lié à l’image. Il soutient : «Alors que certains sont sensibles aux sons, que d’autres observent les mouvements ou que d’autres encore imaginent des scènes, moi, avant toute chose, je regarde, je vois la lumière, je cadre un sujet. Et j’aime figer ces instants évanescents. J’aime en faire des images qui transcendent le temps. La photographie est pour moi une expérience sensorielle et sensuelle. Conséquemment, mes images sont des correspondances, ou comme disait Stieglitz, des équivalences expérientielles.»

Rappelons que le Musée de la photographie Desjardins est situé sur la rue Heriot à Drummondville.

 

Partager cet article