Deux amis relancent Trophée et gravure Drummond

Deux amis relancent Trophée et gravure Drummond
Miguël Lampron et Alexandre Faucher sont les nouveaux propriétaires de Trophée et gravure Drummond. (Photo : Ghyslain Bergeron)

AFFAIRES. À la suite d’un investissement d’environ 25 000 $, Alexandre Faucher et Miguël Lampron ont acquis Trophée Drummond, de la rue Saint-Damase, après 50 ans aux mains de l’ancien propriétaire. Les deux amis ont l’intention de faire revivre les belles années de l’entreprise en innovant dans le domaine.

L’histoire a commencé grâce à la mère d’Alexandre Faucher qui a su voir les intérêts d’affaires de son fils. «Je gère depuis quelques mois une entité de cartes sportives sur le Web et elle savait que je voulais me partir quelque chose pour avoir un deuxième revenu. Elle a vu le commerce à vendre et le prix était raisonnable», a expliqué M. Faucher.

La réflexion a été de courte durée et c’est à ce moment que l’association s’est amorcée. «J’ai sollicité Miguël à la blague afin qu’il s’associe avec moi et, finalement, c’est lui qui lançait les idées sans même avoir accepté! On se complète bien. Miguël est plus artistique et moi je suis à l’aise avec la paperasse et la gestion», a ajouté l’entrepreneur de 27 ans.

Donc, depuis le début de mois de juillet, les deux associés mettent la main à la pâte pour apprendre les rouages de l’entreprise. Sans expérience dans le domaine, les deux sportifs sont tout de même en mesure de définir les besoins de la clientèle. De plus, de nouveaux produits vont s’ajouter à l’offre.

«M. Grenier (ancien propriétaire) savait où se trouvaient ses affaires… il y a un bon ménage à faire, mais ça va bien. On va pouvoir aussi de cette façon mieux orienter nos choix de produits», a expliqué M. Lampron qui est copropriétaire du Salon de quilles Bon-Conseil et ouvrier de pavage.

Outre l’inventaire du commerce, le duo Lampron-Faucher a fait l’acquisition d’une nouvelle machine usagée pour graver des produits.

Le duo a acquis une nouvelle machine afin d’augmenter le volume de commandes. (Photo Ghyslain Bergeron)

«Nous n’avions pas le choix. L’ancienne rendait l’âme peu à peu et personne ne pouvait la réparer. Juste pour te donner une idée, le programme pour faire fonctionner la machine date de 1992! C’était une dépense nécessaire, car la machine va nous faire sauver du temps en plus pouvoir graver de nouveaux produits. Justement, des restaurateurs de la région nous ont passé une commande pour identifier des verres à l’image de leur entreprise», ont précisé les copropriétaires.

Tournés vers l’avenir

La jeunesse des nouveaux propriétaires permettra à l’entreprise de relancer les affaires. «On a changé le nom un peu, car il y a les trophées, mais nous allons aussi pousser le marché vers la gravure.

Miguël Lampron et Alexandre Faucher découvrent lentement les rouages de l’entreprise acquise en juillet dernier. (Photo Ghyslain Bergeron)

C’est pour ça que maintenant ce sera Trophée et gravure Drummond. Notre site Web est en construction et la page Facebook est déjà active. Selon la reprise des activités qui sont ralenties par la crise sanitaire, on voudrait acquérir une imprimante 3D pour créer des figurines en résine. Il y a vraiment plein d’idées qui germent de notre association», a confié M. Faucher qui occupe un poste de journalier chez Cascades.

Pour le moment, Alexandre Faucher et Miguël Lampron compte bien conserver leur emploi respectif. «C’est un plus pour nous deux. Notre vision est de pouvoir satisfaire tout le monde dans le domaine de la récompense. Si le client veut souligner quelque chose, c’est certain qu’on va pouvoir lui trouver un produit adapté à ses besoins», ont exprimé les deux amis en guise de conclusion.

Partager cet article