Le pickleball, un sport pour tous les âges

Le pickleball, un sport pour tous les âges
Le pickleball est un sport rapide qui ressemble au tennis. (Photo : Ghyslain Bergeron)

MAGAZINE. Il y a déjà quelques années que le pickleball est pratiqué à Drummondville. Autrefois considéré comme un sport intéressant d’emblée les personnes âgées, il connaît présentement un véritable engouement. Avec environ 450 membres, le Club de pickleball Drummond veut assurer la relève et multiplier les sorties éducatives afin de rajeunir sa clientèle.

Le pickleball est un sport qui se joue en double ou en simple, un peu comme le tennis, et qui s’apprend rapidement en seulement quelques heures. Les douze surfaces de jeu fourmillent de joueurs. Le son de la balle qui frappe la raquette de pickleball résonne. Ces sportifs veulent garder leurs saines habitudes de vie, mais en profitent aussi pour sociabiliser en raison de la proximité des joueurs sur le terrain. Le pickleball convient à toutes les générations.

Donald Tremblay, Dianne Allard, Jean-Guy Moreau et Louise Lahaie sont d’excellents ambassadeurs du pickleball. (Photo Ghyslain Bergeron)

«C’est un mélange de plusieurs sports tel que le tennis ou le badminton pour les dimensions du terrain. La dureté de la raquette rappelle le tennis de table et elle a une superficie semblable au cordage du racquetball», a expliqué Louise Lahaie, présidente du regroupement local.

Au plus fort de la saison, 80 joueurs peuvent fouler les terrains en même temps. Si initialement ce sont des personnes plus âgées qui ont popularisé ce sport, les différents intervenants de première ligne sont affirmatifs : ils veulent rajeunir leur «membership».

«On veut promouvoir le développement du pickleball auprès des jeunes de 11 ans et plus, mais aussi envers les jeunes adultes. C’est vraiment dans un esprit de camaraderie que les joutes sont jouées au parc Boisbriand, à Saint-Nicéphore. En hiver, ça se joue dans les gymnases. Pour le moment, il n’y a pas de terrains officiels intérieurs, mais notre souhait le plus cher serait que la Ville de Drummondville en construise au cours des prochaines années», a ajouté Mme Lahaie.

Des titres canadiens

Avec les années, plusieurs membres du Club de pickleball de Drummondville ont performé sur la scène locale, mais aussi canadienne. Les frères Jean-Guy et Jean-Marc Moreau, Louise Lahaie et Dianne Allard, entre autres, ont tiré leur épingle du jeu et ont rapporté plusieurs médailles au Centre-du-Québec.

«Au début, nous avions moins d’opposition, mais maintenant, c’est de plus en plus difficile de gagner. Les joueurs sont meilleurs et le sport gagne en popularité. Mais c’est bien, car ça veut dire qu’il y aura de la relève!», a exprimé la présidente Lahaie.

La qualité des joueurs locaux permet aux futurs initiés de recevoir de précieux conseils sur la façon de jouer et de découvrir les petits trucs et astuces du pickleball.

Le pickleball est un sport rapide qui ressemble au tennis. (Photo Ghyslain Bergeron)

Historique

La rencontre fortuite entre l’actuel président de la Fédération québécoise de pickleball, Marcel Lemieux et Marc Guilbault, directeur général du Centre communautaire récréatif Saint-Jean-Baptiste (CCRSJB), a ouvert la porte à ce sport dans la région. Ainsi, à l’automne 2011, trois terrains de badminton ont été transformés en surface de jeu de pickleball au CCRSJB.

Les années suivantes, une quinzaine de terrains extérieurs ont été érigés dans plusieurs lieux différents. En avril 2017, le Club de pickleball Drummond voit le jour et rapidement, les membres font des représentations auprès de la Ville de Drummondville afin d’obtenir des terrains extérieurs supplémentaires.

Après avoir joint les rangs du Drummondville Olympique, le club met sur pied une équipe junior et initie les plus jeunes dans quelques écoles de la région. De plus, ils organisent un premier tournoi senior qui accueille 250 participants au Cégep de Drummondville. Une réussite.

C’est finalement dans le secteur du parc Boisbriand, à Saint-Nicéphore, que 12 aires de jeu réglementaires sont construites facilitant ainsi le regroupement des adeptes du pickleball qui sont au nombre d’environ 450.

Partager cet article