Une course à la mairie à Sainte-Brigitte-des-Saults?

Une course à la mairie à Sainte-Brigitte-des-Saults?
Patrick O’Grady songe sérieusement à briguer les suffrages à Saint-Brigitte-des-Saults. (Photo : Gracieuseté)

POLITIQUE. La petite municipalité de près de 800 âmes, située à 26 kilomètres de Drummondville, verra peut-être une descendance du premier maire poser sa candidature en vue des élections municipales de novembre prochain. Patrick O’Grady envisage fortement de briguer les suffrages à Sainte-Brigitte-des-Saults.

Natif de Sainte-Brigitte-des-Saults, Patrick O’Grady a vu son ancêtre Timothy O’Grady, en 1864, diriger le village. L’entrepreneur en télécommunication et technologies de l’informatique (TI) veut rétablir la communication au sein de sa municipalité.

«Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas en politique. Ils sont sur le pilote automatique. J’ai essayé de leur parler, mais ils ne m’ont pas écouté et ils m’ont insulté. Il y a un manque d’éthique flagrant. Je crois sincèrement qu’il y a une intelligence collective qui se perd. Il y a beaucoup de potentiel qui est perdu juste à cause des principes qui sont en place», a franchement expliqué l’homme de 42 ans.

Pour le moment, O’Grady manifeste l’intention de briguer la mairie de Sainte-Brigitte, mais est prêt à se retirer si une personne réussit à le convaincre qu’elle ferait mieux que lui.

«Je veux mettre le plan humain en avant. Je suis un gars du peuple. Avant de décider, je veux écouter ce que les gens auront à dire autant d’un bord que de l’autre. De plus, je veux permettre à la municipalité de découvrir les nouvelles technologies. Il y a tellement à faire dans ce domaine pour se mettre à jour», a ajouté M. O’Grady.

Le principal intéressé avoue qu’il pourra facilement poser sa candidature lorsque sa décision finale sera prise. «J’ai déjà tâté le terrain et la réponse est bonne. Je serais vraiment fier de travailler pour mon patelin», a-t-il laissé tomber en conclusion.

Les élections municipales se tiendront le 7 novembre partout au Québec.

Partager cet article