«Attachez vos vestes de sauvetage s’il vous plait» – le père de la victime

«Attachez vos vestes de sauvetage s’il vous plait» – le père de la victime
Le kayakiste de 26 ans a pu regagner la berge derrière une maison de la rue Reid. (Photo : Ghyslain Bergeron)

FAITS DIVERS. Un kayakiste de 26 ans a eu toute une frousse, lundi sur l’heure du souper, après avoir chaviré de son embarcation et perdu sa veste de sauvetage sur la rivière Saint-François, à Drummondville.

L’homme était bien assis dans son kayak, acquis il y a quelques jours seulement, quand soudainement il s’est retrouvé dans l’eau qui est glaciale en ce début de saison. En tentant de remonter à bord de son kayak, l’eau s’est accumulée dans le fond de l’embarcation si bien que la victime n’a pu retourner au chaud et en sécurité. C’est à ce moment que l’homme a paniqué et a perdu sa veste de sauvetage.

Ce sont des riverains qui ont entendu des cris de détresse qui sont venus à son secours. Trois citoyens ont rapidement contacté les services d’urgence et encouragé le jeune homme à se diriger vers la rive. «Je le voyais avancer et à un moment donné, il a cessé de bouger. Je pensais qu’on l’avait perdu. J’allais m’engager dans l’eau, mais il a finalement gesticulé de nouveau. On l’encourageait à se rapprocher, car ici ce n’est pas très profond. Il a ainsi pu marcher jusqu’à nous. Il était épuisé», a raconté l’un des sauveteurs.

Les paramédics ont examiné la victime qui a pu retourner à la maison avec son père par la suite.Entretemps, les pompiers avaient mis à l’eau une embarcation en aval pour lui venir en aide sur la rivière, mais la victime était déjà en sécurité sur la pelouse derrière une résidence de la rue Reid. Les sapeurs lui ont offert une couverture chaude en attendant l’arrivée des paramédics.

«Je pensais y passer. J’ai eu très peur», a expliqué la victime au pompier qui le réconfortait après sa mésaventure.

Les pompiers ont récupéré l’embarcation qui dérivait sur la rivière en fin d’intervention.

Après une brève visite dans l’ambulance et avoir été examiné par les paramédics sur place, l’homme de 26 ans a pu retourner à la maison avec son père venu à sa rencontre. «Vous me demandez ce que j’ai à dire après cet événement ? Attachez vos vestes de sauvetage s’il vous plait. Ça aurait pu être pire», a confié le père qui tenait à remercier chaleureusement les bons samaritains qui sont intervenus auprès de son fils.

 

Partager cet article