J’aimerais m’exprimer aussi (Tribune libre)

J’aimerais m’exprimer aussi (Tribune libre)
Lettre ouverte (Photo : Photo Deposit)

TRIBUNE LIBRE. En tant que citoyen commentant de Drummondville, je voudrais m’exprimer aussi de l’atmosphère trouble et chaotique à l’hôtel de ville.

Après huit années de loyaux et bons services à notre communauté locale avec monsieur Cusson, et avec des échevins de diverses voix et d’idées, ils semblaient avoir à cœur la santé et la gouvernance de notre cité.

Monsieur Carrier, homme d’affaires très accompli «dilletant» (sic) dans le bon sens, arrive dans le panorama politique et c’est tant mieux.

Monsieur Carrier est animé de son esprit d’entrepreneur qui, on s’en excuse, bouscule et dérange la zone de confort du vase clos du conseil de ville.

Drummondville, son slogan est « la ville du développement » et un maire élu irait très naturellement dans la suite des choses.

Ce qui est un peu désolant ces 10 dernières années, c’est le côté très vert environnement de certains conseillers municipaux qui, avec cette cause certes noble, en oubliaient l’essentiel : les affaires courantes de quartier. Certains secteurs de la ville sont devenus avec les décennies un désert alimentaire avec plus d’épiceries, Drummondville-Sud jusqu’à l’entrée de Saint-Nicéphore. Le meilleur exemple, dont un flagrant, l’édifice inoccupé sur la rue Georges-Couture.

Ça c’est un peu plus le genre de dossier qui risque d’intéresser l’électeur à jauger son droit de vote à son urne .

Monsieur Carrier est très dynamique et leader. Il faudra s’y habituer à nouveau.

Monsieur Cusson était leader près des gens simples et ordinaires, mais Carrier peut amener Drummondville à l’autre palier et de nous surprendre agréablement, on l’espère.

L’emploi, le logement et le commerce sont tout aussi importants que la qualité de vie et l’environnement.

Sylvain J. Gauthier, St-Nicéphore

 

________________________________________________________________________________________________

Le www.journalexpress.ca publie avec plaisir les opinions de ses lecteurs. Les lettres doivent être courtes, envoyées par courriel et signées avec l’adresse et le numéro de téléphone de l’auteur. Seuls le nom et la localité seront mentionnés. Nous nous réservons le droit de les publier et, au besoin, de les abréger. Les sujets d’intérêt local et régional sont traités prioritairement.

Les opinions émises ne sont pas nécessairement partagées par la direction et ne doivent porter atteinte à la réputation de quiconque. Pour faire connaître votre opinion, il suffit de faire parvenir votre lettre à l’adresse suivante : redaction@journalexpress.ca

 

Partager cet article