Une aide financière de 635 000 $ pour l’industrie touristique du Centre-du-Québec

Photo de Louis-Philippe Samson
Par Louis-Philippe Samson
Une aide financière de 635 000 $ pour l’industrie touristique du Centre-du-Québec
Un montant de près de 635 000 $ est partagé entre neuf entreprises touristiques du Centre-du-Québec. (Photo : Ghyslain Bergeron)

TOURISME. La ministre du Tourisme du Québec, Caroline Proulx, a annoncé l’octroi d’une aide financière d’une valeur totale de 635 000 $ à neuf entreprises touristiques du Centre-du-Québec, le 3 mai, dans le cadre de l’Entente de partenariat régional en tourisme (EPRT), en partenariat avec Tourisme Centre-du-Québec. Dans la région de la MRC de Drummond, Laser Force de Drummondville, la Ferme Thébaïde de Saint-Cyrille-de-Wendover, l’hôtel Quality Suites de Drummondville et le Mont Gleason de Tingwick ont tous reçu une part de cette aide financière.

Chez Laser Force, le montant de 62 500 $ obtenu servira à l’aménagement de nouveaux plateaux de jeu «inclusifs et multigénérationnels» à l’intérieur des locaux actuels de l’entreprise. À la Ferme Thébaïde, on a l’intention de créer un espace multifonctionnel en nature en suivant un «concept évolutif» à l’aide des 84 000 $ investis. Le Quality Suites investira sa part de 82 500 $ dans la rénovation d’un étage entier afin d’y proposer le concept de «grounding», qui consiste à proposer aux clients une connexion avec la nature qu’ils ne retrouveraient pas habituellement dans un hôtel en ville, ce qui serait une première canadienne. Finalement, le Mont Gleason investira son montant de 70 000 $ dans l’achat et l’installation de trois canons à neige de hautes performances afin d’étirer sa saison de glisse.

«Nos entrepreneurs touristiques ont su tirer profit de la pause obligée par la pandémie pour développer de nouveaux projets touristiques. Cette aide financière, sous forme de subvention, donnera à nos entrepreneurs un coup de pouce supplémentaire. Les projets se réaliseront d’ici 24 mois», a avancé Marie-Ève Ouellet, coordonnatrice au développement chez Tourisme Centre-du-Québec.

L’objectif de cette aide financière gouvernementale est de développer un secteur touristique responsable et durable. «C’est sans aucun doute la tendance à adopter. Les citoyens sont de plus en plus soucieux de l’environnement, de leur empreinte écologique et ils consomment plus judicieusement. Ce sont ces préoccupations qui se déclinent dans tous les aspects de nos vies, dont les voyages que les gens décident de faire. L’industrie doit donc innover et actualiser son offre et ses façons de faire pour devenir une destination qui sera durable et responsable», a fait remarquer Caroline Proulx.

Une saison 2021 prometteuse

La ministre du Tourisme croit que l’été 2021 ressemblera beaucoup à l’été 2020 au niveau de l’offre touristique au Québec et même qu’il pourra offrir davantage d’activités. «Le tourisme est l’un des principaux moteurs de l’économie du Québec et particulièrement au Centre-du-Québec. Déjà, la campagne de vaccination va nous permettre d’entrevoir une amélioration de la situation. Pour notre industrie, ça signifie de pouvoir à nouveau accueillir des voyageurs un peu comme on a pu le faire l’été dernier. On va encore compter sur des clientèles québécoises durant la période estivale, mais on va aussi être prêt pour le retour graduel des clientèles limitrophes en provenance des provinces canadiennes et, à terme, des États-Unis et de l’international», a commenté avec optimisme la ministre Proulx.

De son côté, le député de Drummond–Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, souhaite que la région puisse inciter les gens à y demeurer plus longtemps durant leurs vacances. «Au Centre-du-Québec, on a beaucoup à faire, parce qu’environ 75 % de la population du Québec réside au maximum à 1h30 de chez nous. Ça fait en sorte que les gens viennent, mais ils retournent chez eux la même journée. Ce qui est important pour nous, c’est de développer un circuit touristique pour que les gens planifient plutôt un séjour. C’est ce qui fera en sorte que le Centre-du-Québec sera plus connu. On a beaucoup d’attraits et de beaux paysages qu’il faut mettre en valeur», a ajouté M. Schneeberger.

André Lamontagne, ministre responsable de la région du Centre-du-Québec et député de Johnson, voit d’un bon œil l’offre touristique diversifiée de la région. «Le tourisme est un vecteur de développement économique important autant pour le Québec que pour notre région. Chaque fois qu’on peut proposer une offre diversifiée et renforcée, ça ne peut qu’être porteur pour la capacité de la région à accueillir, à divertir et à intéresser différentes clientèles du Québec ou d’ailleurs», a proposé André Lamontagne.

Finalement, certaines entreprises qui ont reçu une aide dans le cadre de l’EPRT feront elles-mêmes l’annonce des détails entourant leur projet dans un avenir rapproché.

Partager cet article