Incendie de la rue Villemure : une personne a perdu la vie (mise à jour)

Incendie de la rue Villemure : une personne a perdu la vie (mise à jour)
La victime a été mise sur une civière pour être transportée à l'hôpital. (Photo : Ghyslain Bergeron)

FAITS DIVERS. Le décès d’un homme de 43 ans a été confirmé par le coroner Yvon Garneau, mercredi après-midi, dans l’incendie s’étant déclaré un peu plus tôt dans la journée dans une maison en rangée de la rue Villemure, à Drummondville.

C’est à la demande des policiers, qui étaient déjà sur place pour surveiller l’occupant qui refusait d’obtempérer, que les pompiers ont été appelés à se rendre sur la rue Villemure, dans le secteur ouest de Drummondville.

Mandat en mains, les agents de la Sûreté du Québec (SQ) devaient procéder à l’arrestation d’une personne qui reste à être identifiée. Subitement, ils ont aperçu de la fumée qui s’échappait de la résidence visée.

À ce moment, les enquêteurs présents ont procédé à l’évacuation des occupants des autres appartements situés dans l’unité de six logements. Rapidement, les pompiers sont entrés dans l’unité pour circonscrire les flammes et se mettre à la recherche de la personne manquante.

Après seulement quelques minutes, les sapeurs ont localisé une victime au sous-sol où se trouvait le foyer d’incendie. Ces derniers ont procédé à l’évacuation de la personne par la fenêtre du sous-sol pendant que des policiers effectuaient un écran à l’aide de couvertures thermiques. Les paramédics ont immédiatement conduit la personne vers l’hôpital.

Les pompiers ont procédé à quelques vérifications afin de s’assurer que les flammes n’ont pas eu le temps de se propager aux autres logements. Le dossier de l’incendie a été remis à la SQ.

Le BEI enquête

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a été mandaté vers 15 h pour enquêter sur les circonstances entourant cet événement, alors qu’un civil de 43 ans est décédé lors d’une intervention policière de la Sûreté du Québec.

Le BEI a communiqué des renseignements préliminaires aux médias: «Vers 11 h 35, des policiers se seraient présentés à une résidence munis d’un mandat d’arrestation visé. Devant un refus de collaboration, les policiers seraient repartis afin d’obtenir un mandat d’entrée et ce, pendant qu’une voiture patrouille serait restée sur les lieux. Un peu plus tard, les policiers restés sur place auraient aperçu une fumée abondante provenant de la maison. Les pompiers auraient été appelés pour éteindre l’incendie. Un homme aurait été retrouvé inerte dans la maison. Il aurait été conduit à l’hôpital où son décès aurait été constaté.»

L’enquête du BEI permettra notamment de déterminer si ces informations sont exactes. Cinq enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur cet événement. Parallèlement, il a été demandé au Service de police de la Ville de Montréal d’enquêter sur les circonstances du décès du civil.

Le BEI demande à quiconque aurait été témoin de cet événement de communiquer avec lui via son site web.

Notons que le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête dans tous les cas où une personne, autre qu’un policier en service, décède, subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.

Partager cet article