Vaccination : au tour des malades chroniques et de certains travailleurs essentiels

Photo de Cynthia Martel
Par Cynthia Martel
Vaccination : au tour des malades chroniques et de certains travailleurs essentiels
(Photo : Ghyslain Bergeron)

COVID-19. À partir de jeudi, les personnes avec une maladie chronique ou un problème de santé augmentant le risque de complications de la COVID-19, de même que certains travailleurs essentiels, dont les enseignants, pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner alors que le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec rendra disponibles plus de 10 000 rendez-vous. 

D’abord, les travailleurs essentiels de milieux à risque important d’éclosion qui font l’objet du groupe prioritaire 9 pourront recevoir leur première dose, soit :

  • le personnel des écoles primaires et secondaires;
  • le personnel des milieux de garde pour enfants;
  • le personnel de la sécurité publique (pompiers, policiers et centres de détention);
  • les travailleurs étrangers temporaires du milieu agricole;
  • le personnel des abattoirs;
  • le personnel de secteurs miniers en région éloignée;
  • les travailleurs des organismes communautaires soutenus par le Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC).

Les 10 000 doses disponibles leur sont dédiées, mais s’adressent aussi aux personnes faisant partie des groupes prioritaires déjà identifiés qui n’ont pas encore pris de rendez-vous.

Par ailleurs, la vaccination s’élargira aux moins de 60 ans considérés à très haut risque de complications de la COVID-19 :

  • aux personnes qui sont présentement hospitalisées avec une condition les mettant à risque de complications de la COVID-19;
  • aux patients suivis en milieu hospitalier pour de la dialyse rénale, aux personnes greffées et à celles présentement traitées pour des cancers;
  • aux personnes qui doivent recevoir une dose de vaccin sous la supervision d’un allergologue en milieu hospitalier.

C’est le médecin traitant qui recommandera la vaccination à ces gens.

«Le CIUSSS entrera en contact avec les personnes identifiées et la vaccination se fera en centre hospitalier. Si toutefois certaines personnes ne reçoivent pas d’appel et ne sont pas sûres si elles sont admissibles, elles peuvent téléphoner à leur médecin», précise Guillaume Cliche, agent d’information au CIUSSS MCQ.

Rappelons en terminant que jeudi, une clinique sans rendez-vous du vaccin d’AstraZeneca sera offerte au Centrexpo Cogeco de Drummondville pour les 55 à 79 ans.

Données sur l’administration du vaccin en Mauricie et au Centre-du-Québec

En date du 13 avril :

  • Vaccins administrés : 114 018
  • Rendez-vous planifiés : 56 179
  • Rendez-vous restants : 3935
  • % des plages comblées : 93 %
Partager cet article