Le parc industriel Saint-Charles se dessine

Photo de Marilyne Demers
Par Marilyne Demers
Le parc industriel Saint-Charles se dessine
Alain Carrier, maire de Drummondville. (Photo Ghyslain Bergeron) (Photo : Ghyslain Bergeron)

MUNICIPAL. Le nouveau parc industriel prévu en bordure de l’autoroute 20 dans le secteur Saint-Charles devrait prendre forme prochainement. Drummondville a accordé un contrat d’environ 572 600 $ pour réaliser la conception des plans et devis en vue des travaux d’infrastructure du site.

C’est la firme Pluritec qui a obtenu le contrat. La superficie du futur parc industriel sera d’environ trois millions de pieds carrés, dont deux millions seront disponibles pour accueillir de nouvelles entreprises. Si tout va comme prévu, les terrains seront prêts en 2022.

«On a été approché par des gens. Ça cogne aux portes. On met les bouchées doubles pour acquérir des terrains le plus rapidement possible pour être capable de recevoir ces gens-là qui veulent investir chez nous», fait savoir le maire de Drummondville, Alain Carrier.

Parallèlement, les procédures d’expropriation en vue d’acquérir ces terrains se poursuivent. Cinq lots en bordure de l’autoroute 20 sont ciblés, dont quatre situés au sud de l’autoroute Jean-Lesage, à proximité des terrains appartenant à Sintra. Ce sont ces lots, actuellement en zone industrielle, qui formeront le parc industriel Saint-Charles.

L’autre terrain dont souhaite acquérir la Ville est situé au nord de l’autoroute 20. Le lot est délimité par le boulevard Foucault, le chemin Terra Jet et l’autoroute Jean-Lesage. Le maire Carrier a indiqué que la volonté du conseil municipal est que ce site demeure en zone récréotouristique.

Partager cet article