Des milliers de litres de lait déversés sur l’autoroute 55

Des milliers de litres de lait déversés sur l’autoroute 55
À la suite de l'impact, le camion-citerne s'est vidé d'une partie du lait qu'il contenait. (Photo : Ghyslain Bergeron)

FAITS DIVERS. Lundi en fin d’après-midi, une collision entre un camion et une citerne qui transportait du lait a fait un blessé léger sur l’autoroute 55 (vers le nord), à quelques mètres de la sortie du boulevard Jean-De Brébeuf, à Drummondville.

La collision est survenue alors que le camion-citerne, qui contenait environ 36 000 litres de lait, roulait à une vitesse moins rapide que le flot de circulation, dans la voie de droite. C’est à ce moment qu’un camion cube est venu percuter l’arrière de la citerne laitière. À la suite de l’impact, des pièces se sont détachées des deux camions.

Des morceaux ont volé en éclats.

«Des voitures qui suivaient les camions ont été impliquées dans l’accident. L’une a percuté une pièce et l’autre, en tentant d’éviter les débris, a fait une sortie de route. Un homme a été évalué par les paramédics, mais il a refusé d’être transporté à l’hôpital», a expliqué Stéphane Tremblay de la Sûreté du Québec.

En raison de la force de l’impact, un tuyau s’est fracassé, laissant couler du lait par l’arrière de la citerne. Rapidement, l’accotement a été inondé du liquide blanc, mais la neige entassée a fait une barrière physique évitant ainsi une contamination du sol.

«C’est arrivé tout juste en avant de moi. J’ai eu vraiment peur. S’il avait fallu que la chaussée soit glissante ou enneigée, j’aurais certainement été impliquée», a raconté une jeune femme qui a contacté L’Express pour déclarer l’accident.

Après que les pompiers aient été demandés sur place afin de contenir le liquide, les autorités ont changé d’idée et ont plutôt fait appel à une entreprise spécialisée en récupération de liquide pour effectuer le travail. Urgence-Environnement a aussi été impliqué dans l’événement.

Le lait en bordure de la route a été aspiré, alors que la grande quantité de lait qui restait dans la citerne a été transvidée dans un autre camion-citerne.

Une voie de circulation a été fermée pendant les opérations de remorquage et de pompage, mais le trafic est demeuré fluide.

Partager cet article