Un Luciennois voit sa maison détruite par les flammes (photos et vidéo)

Un Luciennois voit sa maison détruite par les flammes (photos et vidéo)
L'incendie a détruit une maison de la rue de Chantal, à Saint-Lucien. (Photo Ghyslain Bergeron (Photo : Ghyslain Bergeron)

FAITS DIVERS. Mardi soir vers 18 h, un incendie a éclaté dans une résidence de la rue DeChantal, à Saint-Lucien, ce qui a mobilisé une trentaine de pompiers des municipalités avoisinantes.

L’incendie a débuté après que le propriétaire ait tenté d’effectuer des travaux sur son réfrigérateur alimenté au gaz. Malgré une attaque de tous les côtés du bâtiment, la bataille était perdue d’avance en raison de l’intensité du brasier.

«C’est une erreur humaine qui a provoqué l’incendie. En déplaçant son électro, la conduite de gaz s’est abîmée et comme toute la maison est alimentée au gaz, le feu a rapidement pris de l’ampleur. C’est une perte totale», a expliqué Pierre Blanchette, directeur du service incendie de Saint-Félix-de-Kingsey.

Le résident n’a pas été blessé, mais tout ce qu’il possédait a été détruit.

Les pompiers de Saint-Félix-de-Kingsey, dont Pierre Blanchette, directeur, et Alex Desgagnés-Roy, officier, ont dirigé les opérations. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«J’avais des vieux meubles là-dedans. Des antiquités. J’ai tout perdu, car je n’ai pas d’assurances. Mon détecteur de fumée a fonctionné, mais je pense que si c’était arrivé la nuit, je serais mort. La fumée s’est accumulée tellement rapidement. Je n’étais pas capable de rien faire», a-t-il raconté à L‘Express.

Les sapeurs de Saint-Félix (Saint-Lucien), Saint-Cyrille-de-Wendover et de Kingsey Falls ont travaillé pendant près de cinq heures avant de pouvoir quitter les lieux. Ils ont dû prendre des précautions en début d’intervention en raison justement des bonbonnes de propane qui représentaient un danger pour les pompiers. De plus, plusieurs objets jonchaient le sol, ce qui a compliqué les manœuvres autour du bâtiment en flammes.

Ils ont aussi eu recourt à une pelle mécanique en fin d’intervention afin de faciliter leur travail.

Le Service d’intervention d’urgence civil du Québec (SIUCQ) de Drummondville a été demandé sur place afin de gérer la circulation. Les bénévoles auront finalement assuré la sécurité et le ravitaillement des pompiers, car la résidence se trouvait dans un cul-de-sac, à environ un kilomètre de la route 255.

Partager cet article