La totalité du Centre-du-Québec passe en zone rouge

Photo de Pierre-Olivier Poulin
Par Pierre-Olivier Poulin
La totalité du Centre-du-Québec passe en zone rouge
La région du Centre-du-Québec au complet est maintenant en zone d’alerte rouge. (Photo : Capture d'écran)

COVID-19. Même si la situation de la COVID-19 se stabilise dans les grandes villes du Québec, le gouvernement provincial a annoncé, mardi après-midi, que la totalité du Centre-du-Québec passera en zone d’alerte rouge.

Cette décision signifie que les MRC d’Arthabaska et de L’Érable imiteront celles de Drummond, Bécancour et Nicolet-Yamaska et passeront du seuil orange au rouge. La Mauricie, où seule la ville de Trois-Rivières se situe en zone rouge, n’est pas touchée par cette mesure.

La région centricoise est l’une des seules au Québec avec une hausse des cas par million d’habitants. Un contraste avec la grande majorité de la province, qui est sur un plateau ou sur une pente descendante. Malgré cette stabilisation, le premier ministre François Legault veut que la population reste prudente et rappelle que la bataille n’est pas gagnée.

«Il est encore trop tôt pour se réjouir, mais il y a lieu de croire que les efforts sont en train de donner des résultats. Je remercie tous les Québécois qui ont fait attention aux gros rassemblements, malgré la longue fin de semaine», a affirmé M. Legault en conférence de presse.

«Pour la COVID-19, 15 jours, c’est une éternité. Je ne veux pas me réjouir trop vite, mais je sens qu’on a atteint un certain plateau. Je ne pense pas qu’on va revenir à la liberté de cet été, tant qu’on n’aura pas stabilisé la situation de manière intensive», a précisé le directeur de la santé publique, Horacio Arruda, concernant la fameuse date du 28 octobre.

En plus du Centre-du-Québec, la totalité de la Montérégie et de la Capitale-Nationale (incluant Charlevoix) passent aussi en zone rouge.

Partager cet article