La transmission communautaire est à la hausse dans Drummond

Photo de Cynthia Martel
Par Cynthia Martel
La transmission communautaire est à la hausse dans Drummond
Le coronavirus se propage par les gouttelettes. (Photo : Deposit Photo)

COVID-19. La transmission communautaire s’amplifie dans la MRC de Drummond avec une moyenne quotidienne de neuf cas positifs de la COVID-19 au cours des sept derniers jours, ce qui est supérieur a ce qu’on a pu observer en mars et avril.

En guise de comparaison, la moyenne des nouveaux cas pour la semaine du 22 au 31 mars s’établissait à trois tandis que pour les semaines du 14 au 21 avril et du 22 au 28 avril, on diagnostiquait quotidiennement en moyenne sept cas positifs.

Cette moyenne de neuf pour les sept derniers jours représente plus du quadruple du seuil fixé par le gouvernement qui est de 20 nouveaux cas par jour par million d’habitants. Avec un peu moins de 105 000 de population, le seuil fixé pour la MRC de Drummond est donc de 2.

Selon Kellie Forand, agente d’information au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, l’éclosion déclarée au Collège Saint-Bernard n’est évidemment pas étrangère à cette hausse significative de cas. Mais un autre facteur peut être la source du problème en ce moment.

«En général, ce que l’on voit à Drummond, mais aussi ailleurs en région, c’est que les gens minimisent leurs symptômes et se présentent sur leur lieu de travail ou à l’école avec de légers symptômes. Une des recommandations qu’on fait en ce moment, c’est de ne rien prendre à la légère en termes de « comment on se sent ». Même si c’est un léger mal de gorge, ça reste un mal de gorge et c’est un symptôme», soutient-elle.

La transmission communautaire à la hausse dans la MRC de Drummond est également observée à plusieurs autres endroits sur le territoire de la région sociosanitaire.

«Ce n’est pas encore alarmant, mais le taux de positivité des tests (nombre de cas déclarés positifs versus nombre de tests effectués) est à la hausse et ça, c’est un bon indicateur de la transmission communautaire», précise Mme Forand.

Pour la région Mauricie et Centre-du-Québec, le taux de positivité est de 3 %, c’est donc dire que sur les 1500 dépistages réalisés en moyenne par jour, 45 personnes reçoivent un résultat positif.

Soulignons qu’à 6 %, barème établi par le gouvernement, la région bascule au dernier palier d’alerte (rouge).

«On est encore au début de la zone orange, mais nous sommes dans une période critique où ça peut aller dans un sens comme dans l’autre. Nos comportements des deux prochaines semaines seront très importants», laisse-t-elle tomber, en indiquant qu’à ce jour, neuf éclosions sont déclarées sur le territoire, dont six au Centre-du-Québec.

À lire également : Augmentation du personnel pour répondre à la forte demande de dépistage

Partager cet article