Une nouvelle ressource interdisciplinaire en périnatalité

Une nouvelle ressource interdisciplinaire en périnatalité
Katia Petitclerc, propriétaire et Josiane Dupuis, bachelière en psychoéducation. (Photo Ghyslain Bergeron) (Photo : Ghyslain Bergeron)

PÉRINATALITÉ. Depuis 2013, Concevoir services périnatals fait son chemin. L’entreprise spécialisée en accompagnement des femmes enceintes, mais aussi de la famille en général, est passée de nomade à sédentaire en ayant pignon sur rue, en janvier 2020. Les nouvelles installations de la rue Heriot peuvent maintenant accueillir toute la famille, de bedon à poupon.

La propriétaire, Katia (Kate) Petitclerc, est éducatrice périnatale et accompagnante à la naissance. Elle se passionne pour la périnatalité, ce qui l’a menée à fonder son entreprise. «Au début, j’étais sur la route. Je louais des salles, ou je me rendais à domicile pour accompagner mes clients. Il n’existait pas de formule comme celle que nous proposons, à savoir un centre de ressources périnatales et familiales regroupant une équipe d’intervenantes travaillant en interdisciplinarité. Drummondville est un point central, ce qui me permet de collaborer avec tout le réseau en étant à proximité», a lancé Mme Petitclerc.

Les services offerts vont de la préconception au support familial, en passant par l’infertilité, la grossesse et la naissance. «Il y a tout un éventail de services. Il y a aussi toute une équipe qui anime les ateliers, les cours de groupe et c’est sans compter l’équipe Doulas (accompagnantes à la naissance). Disons qu’on offre beaucoup d’outils pour aider les familles», a ajouté la propriétaire.

Une grande salle peut accueillir la clientèle. (Photo Ghyslain Bergeron)

Elle est accompagnée, pour le moment, d’une bachelière en psychoéducation, Josiane Dupuis. «J’aime beaucoup travailler avec les familles. Je peux prendre le temps de bien répondre aux besoins des clients sans vivre la pression du réseau de la santé. Il y a une belle synergie, car nous travaillons en complémentarité au lieu d’être en compétition. Il n’est pas rare de diriger une personne vers une autre ressource et vice-versa», a-t-elle expliqué.

Concevoir services périnatals a, au fil des ans, acquis une crédibilité auprès des autres services professionnels.

Des ajustements

La crise sanitaire de la COVID-19 a ralenti l’entreprise drummondvilloise, mais a tout de même apporté une nouvelle approche d’affaires. «On a rapidement changé nos façons de procéder. Le besoin était encore plus grand, surtout dans le créneau 0-2 ans, car le réseau de la santé était lourdement affecté (par la COVID-19). On a développé des cours en ligne et nos ateliers de mise en forme se déroulaient dehors (ce qui était déjà fréquent). On répond à un besoin et avec les assurances personnelles et les crédits d’impôt possibles, tout un chacun peut profiter d’un service privé», a tenu à ajouter Katia Petitclerc.

Au cours des prochaines semaines, d’autres professionnels se grefferont au duo. Une massothérapeute, Marina Emery, et une ostéopathe, Amélie Simoneau, occuperont deux des quatre nouveaux espaces en construction. Elles sont spécialisées afin de s’occuper des femmes enceintes, des enfants et des bébés.

Les bureaux des professionnels sont grands. (Photo Ghyslain Bergeron)

«Ici, c’est pour tout le monde. Le bien-être général est l’essentiel de notre mission et nous donnons beaucoup de place au père qui, parfois, ne sait pas trop où se situer dans toute cette aventure. On aide les gens à trouver leur place», a conclu Mme Petitclerc.

Partager cet article