La comparution de Jean-Luc Ferland est reportée en novembre

Photo de Emmanuelle LeBlond
Par Emmanuelle LeBlond
La comparution de Jean-Luc Ferland est reportée en novembre
Jean-Luc Ferland fait face à un chef d’accusation de meurtre au deuxième degré. (Photo : Pierre-Olivier Poulin)

FAITS DIVERS. La comparution de Jean-Luc Ferland, qui est accusé de meurtre au second degré de sa mère, est reportée au 13 novembre.

Vendredi après-midi, l’avocate de la défense, Me Isabelle Castonguay, a demandé un report des procédures, ce qui a été appuyé par le procureur de la Couronne, Me Kevin Mailhot.

«J’ai reçu ce matin une communication de preuve additionnelle de mon confrère. Toutefois, la preuve n’est toujours pas complète. Afin de faire une vocation utile dans ce dossier, on va demander de reporter le dossier au 13 novembre, toujours au stade de la divulgation de la preuve», a prononcé Me Isabelle Castonguay, en visioconférence. La demande a été accordée par le juge.

Rappelons que le jeune détenu a comparu brièvement au palais de justice de Drummondville, le 28 juillet. Jean-Luc Ferland s’est présenté au box des accusés, faisant face à un chef d’accusation, soit le meurtre au deuxième degré de sa mère, Suzanne Desjardins. De plus, il lui est interdit de communiquer avec deux personnes, dont Steve Girard, l’ami de cœur de la victime.

Jean-Luc Ferland possède des antécédents judiciaires. En 2015, il a été reconnu non criminellement responsable en lien avec des événements de possession d’arme et de méfaits.

Partager cet article