Frederick-George-Heriot retrouve son identité

Frederick-George-Heriot retrouve son identité
La plaque a retrouvé sa place, près du tombeau du fondateur. (Photo : Ghyslain Bergeron)

HISTOIRE. Il y a quelques années, la plaque commémorative en bronze, près du tombeau du fondateur de Drummondville Frederick-George-Heriot, a été volée. Récemment, elle a été réinstallée après avoir été retrouvée par les autorités.

Cette plaque avait été apposée à la clôture, à l’origine, par la Commission des monuments historiques du Québec. Des voleurs s’étaient emparés de la plaque en bronze afin de la faire fondre et de pouvoir le vendre par la suite.

Heureusement, les policiers ont retrouvé le butin et la plaque a été retournée dans les mains des membres de la Fondation de l’église St.George. Barry Husk et Léonard Desfossés ont nettoyé et restauré l’œuvre qui a été placée à la vue, face à la rue Heriot, afin que les Drummondvillois et les touristes puissent prendre le temps de mieux connaître l’histoire derrière le fondateur Frederick-George-Heriot.

«La Fondation de l’église St.George, qui existe depuis 27 ans, trouvait important de la remettre en place, mais nous n’avions jamais pris le temps de le faire. Ç’a été fait cette semaine», a expliqué M. Husk, membre du conseil d’administration composé de 12 personnes.

Les gens qui voudraient découvrir cette plaque peuvent le faire en prenant une marche sur la rue Heriot, tout juste à côté du monument du 200e anniversaire de la ville de Drummondville, sur le terrain de l’église St.George.

Partager cet article