Voir la prospérité avec de nouvelles lunettes (Tribune libre)

Voir la prospérité avec de nouvelles lunettes (Tribune libre)
* (Photo : Illustration, L'Express)

TRIBUNE LIBRE. La crise sanitaire soulève des questions légitimes chez plusieurs d’entre nous: qu’est-ce qui a mené notre société vers une situation aussi grave? Que pouvons-nous faire pour ne pas la reproduire et nous offrir une meilleure stabilité? Comment assurer la prospérité à long terme en considérant toutes les générations, actuelles et futures?

Sans nous tromper, nous pouvons dire que nous aspirons toutes et tous à un bien-être mental et physique. De nos jours, il n’en demeure pas moins que trop de personnes vivent des problèmes liés au stress et à l’anxiété, des aînés meurent seuls, des jeunes et des familles vivent de la violence, certains ont même de la difficulté à se loger et se nourrir convenablement. Au même moment, les émissions de gaz à effet de serre ne cessent d’augmenter, les inégalités s’accroissent, la surconsommation continue, l’endettement augmente et la congestion routière aussi.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas changer cette crise en opportunité en redéfinissant la prospérité pour qu’elle soit plus inclusive et faire de cet idéal un projet de société? Nous pouvons dès maintenant commencer une transition vers une société plus stable face aux crises tout en étant plus juste, et cela commence localement.

La solidarité et l’entraide font d’ailleurs partie de l’ADN de notre collectivité. Depuis le début de la pandémie, les Drummondvilloises et Drummondvillois se sont mis dans l’action pour faire des potagers et soutenir l’économie locale. Des personnes et des organisations ont démontré leur solidarité pour se soutenir et aider les gens dans le besoin. Cette résilience, créativité et innovation démontrent comment nous sommes en mesure de construire sur nos forces vers une communauté plus prospère tout en étant solidaires et en priorisant le bien-être.

Nous pouvons continuer sur cette lancée et bâtir ensemble une société plus juste et prospère. Localement, on peut se donner des rues où il existe une place sécuritaire pour tous les usagers, où chacun et chacune peut favoriser sa santé en se déplaçant de façon active et où les arbres et la végétation apportent de la fraicheur. Une plus grande disponibilité du transport en commun permettrait à toutes et tous d’avoir accès aux emplois et services dont ils ont besoin. Continuons de mettre en place des projets collectifs solidaires qui cultivent l’entraide, le respect des différences, l’inclusion et le partage. Diversifions davantage notre économie en augmentant notre savoir, en créant des maillages économiques locaux et régionaux, une autonomie alimentaire accrue et une agriculture de proximité. Offrons une chance à tous de se loger, un besoin fondamental. Conservons notre patrimoine et continuons de faire rayonner notre culture. Préservons nos milieux naturels d’intérêt, gérons nos matières résiduelles de façon responsable, et protégeons nos terres agricoles. Et surtout, faisons en sorte que tous les Drummondvillois et Drummondvilloises se sentent engagés dans leur communauté et utiles dans la création de cette prospérité.

Sommes-nous prêts à changer nos lunettes afin d’ajuster notre vision de la prospérité pour favoriser le bien-être de toute la population? Nous croyons que oui : saisissons l’occasion pour transformer nos façons de faire et favorisons un monde plus juste.

Annick Bellavance et John Husk, élus municipaux à la Ville de Drummondville

Partager cet article