Démantèlement d’un laboratoire de drogues de synthèse à Danville (mise à jour)

Démantèlement d’un laboratoire de drogues de synthèse à Danville (mise à jour)
* (Photo : Archives)

FAITS DIVERS. L’Équipe des enquêtes et de la coordination sur le crime organisé (EECCO) de Drummondville procède actuellement à une opération policière en matière de lutte aux drogues de synthèse en démantelant un laboratoire de production de méthamphétamine situé à Danville.

Lors de leur entrée sur place, les agents ont constaté que le laboratoire était opérationnel. Les spécialistes travaillent toujours à démanteler les installations avec les mesures de sécurité que ce genre de laboratoire nécessite. L’opération de démantèlement pourrait s’échelonner sur plusieurs jours.

Jusqu’à présent, les agents ont saisi, plus de 90 000 $ en argent canadien, plusieurs armes à feu, plusieurs kilos de méthamphétamines et un kilo de cocaïne.

Un bilan plus complet suivra au cours des prochains jours.

Rappelons que cette opération est réalisée à la suite des quatre arrestations effectuées le 26 juin à Montréal, Terrebonne et Danville. Le démantèlement du laboratoire de production de drogues de synthèse fait partie des six endroits perquisitionnés par les policiers dans le cadre de cette enquête initiée à l’automne 2019.

Les suspects arrêtés ont comparu téléphonique hier et demeurent détenus. Ils devraient comparaître lundi au palais de justice de Drummondville. Ils feront face à différentes accusations en matière de stupéfiants.

Cette opération mobilise une cinquantaine de policiers de la Division des enquêtes et de la coordination sur le crime organisé, des Escouades régionales mixtes, de la Division des enquêtes sur les crimes majeurs, de la Division des enquêtes MRC, du Service de police de la Ville de Montréal, du Service de police de Terrebonne, des MRC des Sources et de Pierre-De Saurel de la Sûreté du Québec.

La Sûreté du Québec rappelle que toute information relative au trafic ou à la production de stupéfiants peut être communiquée en tout temps, de façon confidentielle, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264. (EL)

Partager cet article