Les visiteurs à nouveau admis dans les CHSLD

Les visiteurs à nouveau admis dans les CHSLD
Le Centre Frederick-George-Heriot. (Photo : archives, Ghyslain Bergeron)

CHSLD. Les résidents des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) peuvent désormais recevoir des visiteurs. C’est l’une des nouvelles mesures annoncées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, vendredi.

Depuis jeudi, il est donc possible, dans les installations sans éclosion de coronavirus, de sortir sans une supervision du CHSLD, de faire un séjour hors de l’installation de plus de 24 heures, de recevoir des visites et de rencontrer des gens à l’extérieur ainsi que de participer à des activités de groupe intérieures et extérieures, et ce, sous certaines conditions, soit des mesures de prévention et de contrôle des infections.

À partir du 26 juin, il sera également possible de recourir à des bénévoles et, pour les usagers et leur famille, de faire appel à des services externes, par exemple de coiffure ou d’accompagnement.

Pour ce qui est des CHSLD où il y a éclosion, les activités repas et l’isolement à la chambre sont maintenus, hormis pour les personnes non infectées. Les unités qui ne sont pas en éclosion peuvent permettre à leurs résidents de prendre leurs repas en salle à manger, en préconisant la distanciation physique ainsi que le concept de bulle sociale.

Quant aux comités des usagers et des résidents, ceux-ci peuvent recommencer à se réunir dès maintenant, mais il est recommandé de favoriser les rencontres virtuelles lorsque cela est possible.

Précisons que le concept de bulle sociale consiste en un regroupement d’au maximum 10 ou 12 personnes au sein duquel il y a un assouplissement de certaines mesures, dont la distanciation physique. Le groupe de résidents doit toujours être le même lors des activités, et bénéficier des services fournis par la même équipe d’intervenants.

Des orientations concernant les résidences privées pour aînés et les ressources intermédiaires seront communiquées sous peu par le ministère. (JH)

Partager cet article