Incendie suspect sur la rue Toupin : l’enquête est abandonnée

Incendie suspect sur la rue Toupin : l’enquête est abandonnée
Une quarantaine de locataires ont été évacués pendant l’intervention des pompiers. (Photo : Ghyslain Bergeron)

FAITS DIVERS. Dimanche soir, peu après 21 h, les pompiers de Drummondville se sont déplacés au 480, rue Toupin pour un début d’incendie suspect dans un appartement du dernier étage d’un immeuble de plusieurs logements.

À l’arrivée des sapeurs, une fumée était visible dans les passages de l’immeuble. Les détecteurs de fumée étaient en fonction et l’évacuation était pratiquement complétée. Après une courte investigation, les pompiers ont retracé la provenance de la fumée. Elle s’échappait d’un appartement où un incendie faisait rage, mais qui n’avait pas eu le temps de se propager. Il a été maîtrisé facilement par les pompiers.

«Une chance que les détecteurs de fumée marchaient. J’ai mis mon chat dans sa cage et je suis sorti le plus vite que je pouvais. Maintenant, je me demande juste si je vais pouvoir dormir là ce soir», a expliqué un sinistré.

Comme personne ne se trouvait dans l’appartement au moment des événements et que des éléments suspects ont été décelés, le chef en devoir du Service de sécurité incendie de Drummondville (SSID) a refilé l’enquête à la Sûreté du Québec en fin d’intervention. Un périmètre de sécurité a été érigé le temps que les policiers fassent leur enquête. Finalement, en début de nuit, les autorités ont déclaré l’événement comme accidentel.

Les pompiers ont procédé à la ventilation du bâtiment et une quarantaine de locataires ont pu réintégrer leurs appartements en fin de soirée.

Personne n’a été blessé lors de cet événement.

Partager cet article