Les sages de plus de 70 ans (Tribune libre)

Les sages de plus de 70 ans (Tribune libre)
Tribune libre. (Photo : Illustration, L'Express)

TRIBUNE LIBRE. Dans un premier temps, merci pour le travail effectué par notre gouvernement et évidemment notre premier ministre. C’est une situation sans précédent dans notre histoire récente et l’équipe gouvernementale écrit le manuel de procédures au fur et à mesure.

Cependant, je veux vous souligner mon profond désaccord et formuler une simple question. Mon désaccord est cette façon de parler des sages. On les met toutes et tous dans le même panier, particulièrement les gens de plus de 70 ans. Presque pestiférés, on veut les protéger sans discrimination sur leur situation. On donne des chiffres globaux pour la strate des 70-80 sans reconnaître que beaucoup de ces personnes sont encore capables de rendre des services à la communauté. On se prive ainsi de bras et de cerveaux qui pourraient participer au retour des activités.

Voici ma question:
Pourquoi ne pas donner les statistiques pour les 70-80 ans, c’est-à-dire les cas confirmés et décès en dichotomisant les gens en résidences pour personnes âgées (de tous les types) et ceux demeurant dans leur logement et surtout en indiquant le nombre total de personnes vivant dans ces conditions?
Je crois que le taux des personnes affectées et celui des personnes décédées dans les résidences sera phénoménal versus ceux des personnes résidant dans leur demeure.

On pourrait alors peut être ajuster tant les discours que les actions. Je connais plusieurs personne entre 40 et 70 ans beaucoup plus amochées, même si elles peuvent travailler et vivre sans grandes contraintes, que beaucoup de sages de plus de 70 ans qui sont confinés alors qu’ils étaient encore très actifs dans les jours précédant le confinement.

D’un côté on veut honorer les sages pour avoir bâti le Québec moderne et, d’un autre côté, on oublie les paroles d’un grand Québécois, Félix Leclerc, qui nous chantait que «la meilleure façon de tuer un homme, c’est de le payer à ne rien faire».

Normand W Bernier, MBA et
Micheline Seguin Bernier, M. Sc.

 

___________________

Le www.journalexpress.ca publie avec plaisir les opinions de ses lecteurs. Les lettres doivent être courtes, envoyées par courriel et signées avec l’adresse et le numéro de téléphone de l’auteur. Seuls le nom et la localité seront mentionnés. Nous nous réservons le droit de les publier et, au besoin, de les abréger. Les sujets d’intérêt local et régional sont traités prioritairement.

Les opinions émises ne sont pas nécessairement partagées par la direction et ne doivent porter atteinte à la réputation de quiconque. Pour faire connaître votre opinion, il suffit de faire parvenir votre lettre à l’adresse suivante : redaction@journalexpress.ca

Partager cet article