Les écoles primaires et les services de garde rouvriront le 11 mai

Photo de Lise Tremblay
Par Lise Tremblay
Les écoles primaires et les services de garde rouvriront le 11 mai
François Legault, lors du point de presse le lundi 27 avril. (Photo : Capture d'écran)

COVID-19. La nouvelle était attendue : le gouvernement du Québec se prépare à rouvrir ses écoles primaires, ainsi que les services de garde, à compter du 11 mai prochain.

Les écoles primaires de la grande région de Montréal ouvriront leurs portes quant à elle une semaine plus tard, soit le 19 mai.

Pour ce qui est des écoles secondaires, des cégeps et des universités de l’ensemble du Québec, ils demeureront fermés jusqu’au 1er septembre 2020.

Le premier ministre François Legault a précisé que les parents ne seront pas obligés d’envoyer les enfants à l’école.

«Il y a cinq raisons pourquoi il est important d’ouvrir les écoles primaires. La première, c’est pour le bien des enfants, surtout pour ceux qui ont des difficultés d’apprentissage. Ensuite, c’est parce que le risque est limité même si nous estimons que les enfants qui ont des maladies chroniques – ou leurs parents – devraient rester à la maison. Les troisième et quatrième raisons? Parce que la situation est sous contrôle dans les hôpitaux puis que nous avons le OK de la santé publique. Finalement, nous pensons que la vie doit continuer», a énuméré M. Legault, en résumant que les écoles primaires seront rouvertes pour des raisons sociales et parce que la situation épidémiologique – outre que celle vécue dans les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) – est sous contrôle.

À ce propos, la situation dans certains CHSLD demeure difficile à certains endroits, la majeure partie des nouveaux décès recensés provenant de ces milieux de vie.

Concernant la pénurie de main-d’œuvre, François Legault a fait preuve d’optimisme.

«Suite à mon appel de vendredi, j’ai eu l’agréable surprise de voir que 10 000 personnes ont levé la main pour venir travailler à temps plein dans nos CHSLD, dont les athlètes Joanie Rochette et Laurent Duvernay-Tardif. On est en train de pourvoir tous les postes qui étaient vacants. Ça m’enlève un grand poids sur mes épaules. J’ai bon espoir que nous allons pouvoir reprendre rapidement le contrôle dans ces centres», exprime le premier ministre du Québec.

Qui plus est, 400 militaires devront faire leur entrée dans les résidences de personnes âgées ce mercredi et 275 devraient s’ajouter ultérieurement.

Enfin, le gouvernement du Québec a insisté que les rassemblements intérieurs et extérieurs demeurent interdits au Québec et que la santé publique n’écarte pas la possibilité de recourir à nouveau à un confinement si la situation épidémiologique se complexifiait davantage. «Ce n’est pas parce que les enfants vont retourner à l’école et que des commerces vont rouvrir que les mesures de distanciation, notamment, ne sont plus importantes. Au contraire, il faut garder nos bonnes habitudes», insiste Horacio Arruda.

Un vaccin contre la COVID-19 n’est pas envisageable avant 12 ou 18 mois

 

Bilan au Québec

24 982 cas confirmés, une augmentation de 875

1 541 hospitalisations, une hausse de 23

210 personnes aux soins intensifs, une diminution de 5

84 nouveaux décès, portant le bilan à 1 599

5517 personnes rétablies

_____________________________________________________

Vous avez contracté la COVID-19 et souhaitez nous en parler (confidentiellement ou non) ? Écrivez-nous à l’adresse suivante : redaction@journalexpress.ca.

Partager cet article