Des grands projets pour Alex Henry Foster  

Des grands projets pour Alex Henry Foster  
Alex Henry Foster. (Photo : Stéphanie Bujold)

MUSIQUE. En plus d’une première tournée sur le sol européen, Alex Henry Foster lance son tout nouveau mini-album, Summertime Departures.

«Je viens de sortir un EP intitulé Summertime Departures et il est disponible partout dans le monde, pour la toute première fois, ainsi que sur toutes les plateformes de streaming», annonce, via sa page Facebook, Alex Henry Foster, le chanteur du groupe Your Favorite Enemies, qui a acquis en 2010 le presbytère Saint-Simon.

Alex Henry Foster sort un EP de trois chansons.

Le EP inclut la version originale de la chanson Summertime Departures, ainsi que la version radio et celle jouée en concert au Festival international de jazz de Montréal l’été dernier et qui dure pas moins de 13 minutes.

Le musicien a écrit les premiers mots de ce qui allait devenir les paroles de Summertime Departures alors qu’il vivait dans la ville de Tanger, au Maroc.

«Le décès de mon père étant l’élément déclencheur principal du vide qui faisait écho en moi et que je ne pouvais plus ignorer après des années à essayer d’éviter tout type d’honnêteté introspective sur ce qui semblait être une existence absurde à ce stade de ma vie», raconte-t-il.

À cette époque, Alex Henry Foster s’est réfugié dans le silence et l’isolement. «Alors que j’étais seul dans un endroit aussi fascinant que déconcertant, j’ai passé d’innombrables jours à observer la mer entre l’Europe et l’Afrique depuis le toit-terrasse d’une petite maison d’hôtes», se souvient-il.

Être témoin de la façon dont ces personnes vivaient avec la notion du «maintenant» a offert à l’artiste une perspective à laquelle il ne pouvait plus échapper : «C’est quelque chose qui allait bien au-delà du deuil, de la vie, de la mort et de moi-même. Par conséquent, j’ai commencé à écrire. Je n’ai jamais pensé avoir le courage d’être aussi honnête, vulnérable, d’exposer ce que je vivais et de trouver finalement un moyen de le laisser partir et d’être libéré».

C’est ainsi qu’a vu le jour son œuvre Summertimes Departures, un single que l’on retrouve également sur son premier album solo Windows in the sky.

Par ailleurs, Alex Henry Foster s’envolera avec le groupe de musique Trail of Dead pour une tournée européenne du 9 février au 11 mars prochain. Il visitera notamment la France, l’Allemagne, la Suisse, la Belgique et l’Angleterre.

Une année extraordinaire

Alex Henry Foster a qualifié l’année qui vient de passer comme «extraordinaire». Il a été sélectionné à l’ADISQ dans la catégorie Album anglophone de l’année. Quelque temps après avoir foulé les planches du Festival international de jazz de Montréal, il a offert une prestation en direct dans le studio de Paste Magazine, à New York, puis il a donné une série de trois concerts à l’emblématique salle Pianos, toujours dans la ville qui ne dort jamais. «2020 sera une année tout aussi singulière», partage le chanteur.

Partager cet article