La gestion des déchets expliquée quartier par quartier (tribune libre)

La gestion des déchets expliquée quartier par quartier (tribune libre)
Tribune libre (Photo : Illustration, L'Express)

TRIBUNE LIBRE. Le 26 octobre dernier, je faisais partie d’un groupe de citoyens qui ont participé à l’événement «portes ouvertes» organisé par Waste Management (WM). Nous avons pu visiter le site d’enfouissement du secteur Saint-Nicéphore (SN) à Drummondville, poser nos questions et recevoir les réponses des responsables de la compagnie.

Au cours des échanges avec les responsables de WM, une proposition a été ouvertement formulée par les gens sur place. Le site SN étant en opération depuis plusieurs années, les citoyens veulent avoir la certitude que la qualité de l’environnement prévaut toujours sur l’actuel site d’enfouissement à SN. Malgré la promesse des responsables que WM s’active à appliquer des normes et des mesures respectueuses de l’environnement, malgré que la multinationale a mis sur pied son propre comité consultatif composé de personnes citoyennes, les gens, sachant que les risques d’accidents environnementaux sont toujours possibles, ont ouvertement demandé que soit réalisée une étude environnementale complète (bruit, air, eaux, lixiviats, etc.) par une firme indépendante reconnue.

Il est à espérer que le maire, M. Alexandre Cusson, procédera avec diligence à la réalisation d’une telle étude pour établir une certitude environnementale au site d’enfouissement des déchets à SN.

Les principes

S’opposer à l’agrandissement du site SN proposé par WM est une chose, mais encore faut-il que cette opposition découle d’engagements préalablement pris par la MRC. Il doit être clair pour toutes et tous que la MRC Drummond reconnaît quatre principes qui, à nos yeux, doivent guider ses orientations et ses actions : 1- l’importance de s’engager, par le biais de ses divers champs de compétences, à poser des gestes en faveur d’une gestion régionale des déchets fondée sur le principe zéro enfouissement; 2- la gestion régionale des déchets est un levier de développement économique, social et culturel; 3- l’importance de la sensibilisation et de la promotion des approches alternatives de gestion des déchets auprès de la population et 4- l’importance de la concertation, de la communication et du partenariat.

Une tournée des quartiers

En constatant les questions posées par les gens lors de la journée portes ouvertes du 26 octobre 2019 et les réponses fort bien documentées fournies par les experts sur la transformation du biogaz en énergie, sur les mesures de sécurité environnementale mises de l’avant par WM, force est de constater, outre la transformation des déchets en énergie, qu’il y a un travail d’information sur l’ensemble des problématiques de la gestion régionale des déchets qui doit se poursuivre.

Il serait intéressant que M. Cusson, maire de Drummondville et préfet de la MRC de Drummond, revienne vers sa population en faisant, par exemple, une tournée des quartiers/arrondissements afin de préciser ou de redire à quels problèmes répond cette opposition à WM. Comme M. Cusson a longtemps œuvré dans le secteur éducatif, il connaît très bien la pertinence d’une approche pédagogique pour susciter un appui éclairé de la part de la société civile aux orientations régionales en matière de gestion des déchets. Il sait aussi que le recours à plusieurs modes de consultations publiques lui permettra de connaître l’avis de plusieurs citoyens aux profils diversifiés, rendant ainsi l’exercice plus représentatif. De plus, il comprend très bien que cette participation citoyenne moussera un sentiment d’appartenance qui sera utile pour le développement durable mais aussi dans le débat opposant la MRC et WM.

Les actions alternatives

Au-delà de la démarche globale d’opposition au projet d’agrandissement du site SN, au-delà des batailles judiciaires, au-delà de certains groupes restreints de travail qui remâchent le sujet, peut-on dire que les problèmes reliés à la gestion des déchets sont bien identifiés par la population? Les actions alternatives à l’agrandissement du site SN sont-elles concrètes et pertinentes eu égard aux besoins prioritaires exprimés et aux cibles de la région en matière de gestion des déchets? Quels sont les résultats souhaités par la région?

Zéro enfouissement

De même, la région prend-elle en compte les priorités et les orientations de développement du Québec sur la gestion des déchets? Ne parle-t-on pas de la cible «zéro enfouissement» depuis 2009?

La participation citoyenne

La population est-elle activement impliquée dans la conception de la gestion des déchets, sa mise en œuvre, de même que dans l’évaluation des résultats de la gestion régionale des déchets?

La gouvernance

La gestion des déchets envisagée par la région, favorise-t-elle le renforcement des capacités de gouvernance transparente par la mise en place d’institutions publiques locales ou communautaires ou encore, l’établissement de modalités de gouvernance favorisant la participation citoyenne?

La gestion des risques

Les risques et les difficultés liés à la régionalisation de la gestion des déchets sont-ils bien identifiés ainsi que les moyens de les résoudre?

Les solidarités régionales

Certes, ces quelques questions interpellent le maire Cusson et les élus à préciser leurs intentions sur la gestion régionale des déchets. Mais elles visent surtout à 1- favoriser l’alignement des interventions des acteurs sur les objectifs choisis par les instances décisionnelles de la région en accord avec la population ; 2- à harmoniser les interventions des acteurs de la région pour plus d’efficacité, de complémentarité ; 3- à axer la gestion des déchets par la région sur l’atteinte de résultats concrets et 4- à faire une reddition de comptes transparentes à cet effet.

Le consentement préalable, libre et éclairé

Ne pouvons-nous pas dire que plus les orientations en matière de gestion de déchets font l’objet d’un consentement préalable (référendum), libre (choisir sans contraintes) et éclairé (choisir avec toutes les informations) de la part de la population, plus les élus-es et la société civile de la région pourront jouer un leadership fort dans la mise en œuvre d’un plan régional de gestion des déchets?

Réjean Côté, Citoyen de la MRC Drummond

Partager cet article