Site d’enfouissement : Alexandre Cusson reste ferme

Photo de Marilyne Demers
Par Marilyne Demers
Site d’enfouissement : Alexandre Cusson reste ferme
Face aux intentions de Waste Management de poursuivre ses activités sur le site d’enfouissement de Saint-Nicéphore, Alexandre Cusson maintient sa position. (Photo : Archives - Ghyslain Bergeron)

ENVIRONNEMENT. Même si Waste Management (WM) a confirmé son intention de poursuivre ses activités sur le site d’enfouissement du secteur Saint-Nicéphore, le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, se montre défavorable à un éventuel agrandissement.

«Ma position est connue. Je l’ai dit – et répété et répété. Elle n’a pas changé», indique-t-il, ajoutant que la Ville de Drummondville n’a reçu «aucune demande comme telle pour l’instant» de part de la multinationale.

Au cours des derniers jours, WM a fait parvenir la mise à jour des études techniques au gouvernement du Québec pour obtenir les autorisations requises pour poursuivre ses activités, notamment sur la phase 3B.

«Il y a eu une première demande d’étirer la durée, qui a été acceptée en partie. Un an supplémentaire a été autorisé. Je pense que si le gouvernement avait eu l’intention d’autoriser ce site à long terme, il aurait donné plus qu’une année», soutient Alexandre Cusson.

Le maire de Drummondville et préfet de la MRC de Drummond a fait savoir qu’il comptait faire les présentations nécessaires dans ce dossier. «On sera là d’abord pour rappeler qu’en 2012, il y a eu un référendum. Les gens se sont exprimés. Le ministère de l’Environnement d’alors, Yves-François Blanchet, avait pris une décision différente. On verra maintenant pour la suite comment le gouvernement du Québec a l’intention de se positionner. Clairement, et je pense, que le ministère sera en attente du jugement qui est en Cour d’appel en ce moment», estime-t-il.

«Quant à nous, notre position n’a pas changé. Si la Ville avait l’intention d’accepter quelques changements de zonage que ce soit, quel que soit le jugement de la Cour d’appel, la Ville consulterait sa population. Mais pour l’instant, la Ville n’a pas l’intention de donner suite à quelques demandes de changement que ce soit», conclut-il.

Des membres du Groupe des opposants au dépotoir de Drummondville (GODD), dont son porte-parole Jean-Guy Forcier, s’étaient d’ailleurs déplacés à la séance du conseil municipal lundi soir pour connaître la position du maire Alexandre Cusson face à cette récente annonce de Waste Management.

Partager cet article