Devrais-je aller à la marche climatique ou rester à l’école? (Tribune libre)

Devrais-je aller à la marche climatique ou rester à l’école? (Tribune libre)
Tribune libre (Photo : Illustration, L'Express)

Monsieur Maltais,

Greta Thunberg est une militante suédoise qui lutte contre le réchauffement climatique. Je me vois en elle, car l’environnement me tient également à cœur.

Le 27 septembre 2019 se déroule une manifestation climatique. À travers le Québec, différents cégeps, universités et entreprises, par exemple : Rose Drummond, favorisent cette marche environnementale.

Je suis étudiante en 5e secondaire à l’école Jean-Raimbault de Drummondville. C’est une école qui préconise l’environnement. Je pense au programme GARAF, les midis environnements, au recyclage, etc.

Je suis fière de mon milieu et de la Commission scolaire des Chênes qui, également, prône l’environnement en faisant, par exemple, une plantation d’arbres à l’école secondaire Marie-Rivier. Pourtant, je me questionne à savoir pourquoi la Commission scolaire ne participe pas à cette journée internationale du 27 septembre?

Plusieurs élèves du secondaire démontrent leurs intérêts à l’égard de cette cause (sans s’absenter de leurs cours). Ceux-ci ont partagé leur opinion à la Commission scolaire de Drummondville, estimant qu’ils peuvent faire une différence positive pour l’environnement malgré leur jeune âge. D’ailleurs, l’intention est de faire preuve de solidarité et d’appui pour sauver notre planète.

Je me retrouve en dilemme. Devrais-je aller à la marche climatique ou rester à l’école? Dans les deux cas, il y a des conséquences. En marchant pour l’environnement, je participe à un événement unique et historique pour montrer mon support face à la Terre. De plus, c’est aussi une raison valable pour assurer un avenir durable. Cependant, je m’absenterais de deux cours et dans l’un deux, je manquerais un examen. Je considère l’école importante. Je ne suis pas le genre de personne à m’absenter d’un cours. Au contraire, j’étudie et je fais mes devoirs en donnant le meilleur de moi-même. J’aime être satisfaite de mes notes.

Pourquoi les dirigeants des écoles secondaires n’ont pas modifié le calendrier scolaire en changeant le 27 septembre pour une journée pédagogique? Ainsi, les jours d’école exigés seraient respectés.

Alexanne Page, élève de 5e secondaire à la Commission scolaire des Chênes

Partager cet article