William Morales devient candidat libéral

Photo de Frederic Marcoux
Par Frederic Marcoux
William Morales devient candidat libéral
William Morales. (Photo : Frédéric Marcoux)

POLITIQUE. Près du tiers des membres du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Drummond ont voté pour nommer William Morales comme candidat, mardi soir, à l’hôtel Best Western de Drummondville.

Au final, William Morales aura eu le support de la majorité des quelque 200 électeurs de la région, devançant Julie Lemieux. Le vote s’est déroulé entre 18 h 30 et 20 h.

«L’Association libérale de Drummond travaille vraiment fort. Mon équipe et moi, on a fait beaucoup de terrain. On était excité à l’approche de la soirée d’investiture et on a hâte que Drummond devienne libéral», s’est exclamé celui qui restera conseiller du district 6 de la Ville de Drummondville jusqu’au dénouement des élections.

«Je suis reconnu comme un gars à l’écoute des gens, poursuit Morales. Je veux continuer sur cette lancée-là. D’ailleurs, lors des dernières élections municipales, j’ai obtenu le taux de votation le plus élevé parmi tous les candidats. Je crois que les gens vont voir mon travail sur le terrain. Ils me connaissent comme un homme qui est toujours au rendez-vous pour eux.»

William Morales a approché plusieurs électeurs tout au long de la soirée. À un certain moment, un membre de l’équipe libérale a même dû intervenir pour qu’il cesse de solliciter les électeurs qui attendaient dans la longue file d’attente pour aller voter dans une salle au deuxième étage. Julie Lemieux et William Morales pouvaient solliciter la population au rez-de-chaussée, mais ils ne pouvaient le faire à l’étage supérieur.

Lors de son discours pour convaincre l’électorat, William Morales a partagé quelques-unes de ses priorités.

William Morales et des membres de son équipe.

«On ne peut pas se permettre d’improviser. Le Village québécois d’antan a besoin d’une aide récurrente, juge-t-il.  L’Orchestre symphonique devrait avoir un meilleur financement du gouvernement fédéral. Nous devons faire les efforts nécessaires pour contrer la pénurie de main-d’œuvre.»

Le candidat libéral d’origine colombienne a insisté sur la nécessité d’avancer avec les libéraux et de «ne pas revenir en arrière avec les conservateurs.»

Des gens de la communauté hispanique étaient présents pour soutenir William Morales. Ils ont bondi de joie à l’annonce de la victoire.

Parmi eux, figuraient au moins deux individus qui ont déjà été liés au crime organisé par le passé. L’auteur de ces lignes a même vu un Colombien condamné en 2013 dans le cadre du Projet Loquace, Julian Andrey Mazuera, enlacer William Morales, peu de temps avant le dévoilement. L’individu en question avait joué un rôle dans une histoire d’importation de 31 kilogrammes de cocaïne provenant de la Colombie, selon La Presse. En 2013, il avait été condamné à une peine de 10 ans de détention. La conjointe de ce dernier,Ana Milena Padilla Vaquero, était également présente pour supporter William Morales. Celle-ci avait été condamnée à 12 mois de prison à purger à la maison, le 8 février 2016, dans une histoire de fraude à l’aide sociale impliquant des personnes immigrantes.

Vote de confiance absent

En entrevue, Julie Lemieux a refusé de dire si elle avait confiance ou non en William Morales. Rappelons que le principal intéressé, président de l’Association du Parti libéral de Drummond, avait courtisé les conservateurs pour finalement se tourner vers les libéraux.

«Je vais garder mes jugements pour moi, confie Julie Lemieux. Je lui souhaite la meilleure des chances dans cette aventure. Ce n’est pas à moi de juger. Ça va être aux citoyens de la circonscription de décider qui va les représenter aux prochaines élections »

Julie Lemieux.

La mairesse trans de Très-Saint-Rédempteur ne regrette pas d’avoir tenté sa chance en politique fédérale. Elle est d’avis que William Morales était beaucoup plus connu qu’elle par la population drummondvilloise et que cet aspect a joué contre elle.

Les élections fédérales se dérouleront le 21 octobre prochain.

Partager cet article