Le camp de la nouvelle ère chez les Voltigeurs

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Le camp de la nouvelle ère chez les Voltigeurs
Élu meilleur défenseur du circuit midget AAA du Québec après avoir aidé les Cantonniers à gagner la coupe Jimmy-Ferrari la saison dernière, Jacob Dion est appelé à faire le saut avec les Voltigeurs cette saison. (Photo : archives, Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. C’est véritablement le début d’une nouvelle ère chez les Voltigeurs. À peine trois mois après leur élimination en demi-finale de la LHJMQ, c’est avec un visage complètement transformé que l’organisation drummondvilloise ouvrira son camp d’entraînement cette semaine.

À compter de jeudi, près de 60 joueurs –dont seulement sept vétérans de la dernière édition– sont attendus au Centre Marcel-Dionne afin de se disputer l’un des 23 postes disponibles en vue de la nouvelle saison. Les candidats n’auront qu’une dizaine de jours pour se faire valoir en raison de la date limite des transferts pour les joueurs fréquentant le cégep.

De retour derrière le banc des Voltigeurs pour une quatrième saison, sa deuxième comme entraîneur-chef, Steve Hartley s’est dit impatient d’amorcer ce nouveau cycle. «On se retrouve dans une situation semblable à celle que j’ai vécue à ma première année ici, en 2016, quand je suis arrivé avec Dominique Ducharme. C’était une jeune équipe qui devait composer avec un certain manque de profondeur, mais qui misait sur des morceaux intéressants comme Alex Barré-Boulet et Joey Ratelle. En Xavier Simoneau et Dawson Mercer, on aura d’ailleurs deux des cinq meilleurs joueurs de 18 ans du circuit», s’est dit d’avis le pilote des Rouges.

Steve Hartley (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

«Je suis excité et j’ai hâte que ça commence, a-t-il continué. Avec tous ces nouveaux visages et les nombreux postes disponibles, de belles luttes sont à prévoir à toutes les positions. À chaque camp, il y a de belles surprises qui surviennent. C’est pourquoi mon message aux joueurs sera simple. Je vais leur dire de prendre une chaise et de s’assurer de la garder. De cette façon, l’équipe va se former par elle-même. Ce sont les joueurs qui vont dicter nos décisions par leurs performances sur la glace.»

Malgré le départ de nombreux vétérans qui feront le saut dans les rangs professionnels, Hartley n’a pas l’intention de changer sa recette. «Pour rebâtir une équipe capable d’aspirer aux grands honneurs, on doit d’abord développer nos jeunes au quotidien, leur inculquer nos standards et progresser chaque jour à l’intérieur de ça. D’ailleurs, nos principes d’organisation sont les mêmes qu’à l’époque de Dominique et ils sont non négociables. On veut garder la même identité que dans les dernières années, c’est-à-dire une équipe à la fois rapide, physique et travaillante.»

Des recrues à surveiller

Repêchés en deuxième ronde en juin dernier au Centre Vidéotron, l’attaquant Elliot Lavoie et le défenseur Mikaël Diotte feront partie des nombreux jeunes loups à surveiller au camp. Les deux espoirs de 16 ans reviennent d’ailleurs du camp national des moins de 17 ans tenu à Calgary, où Steve Hartley agissait comme entraîneur-adjoint.

«Je n’ai vu qu’un de leurs matchs là-bas, mais je sais qu’ils ont beaucoup de talent. Ce sont d’excellents prospects qui auront la chance de percer notre équipe», a soulevé le pilote des Voltigeurs.

Débarqués d’Autriche au cours des dernières heures, l’attaquant Fabian Hochegger et le défenseur Thimo Nickl contribueront également à la relance du club. Tous deux sont âgés de 18 ans. «Comme avec n’importe quels jeunes Européens, il faudra être patient. On va travailler avec eux au quotidien pour les développer, mais ça peut prendre du temps, parfois jusqu’à un an. Je me souviens que Timo Meir avait connu une saison en dents de scie à son arrivée à Halifax avant de débloquer la saison suivante», a souligné Hartley.

Au cours des dernières semaines, le nouveau directeur général Philippe Boucher a également été très actif sur le marché des agents libres ontariens et américains. Certains de ces joueurs invités âgés de 18 ou 19 ans devraient se greffer à l’alignement drummondvillois. «Dans le passé, on a souvent fait de belles trouvailles en Ontario ou aux États-Unis. On n’a qu’à penser à Ryan DaSilva, Gregory Kreutzer et Brandon Skubel, qui nous ont rendu de précieux services», a rappelé Hartley.

De jeunes vétérans

En offensive, Xavier Simoneau, Dawson Mercer, Brandon Skubel, Charles-Édouard Drouin et Nicholas Girouard obtiendront assurément des responsabilités accrues en 2019-2020. Arrivant du Drakkar, le vétéran Christopher Benoît aura la chance de faire ses preuves. Rétrogradé dans le circuit junior A des Maritimes après avoir amorcé la saison à Drummondville l’an dernier, le jeune Chase Ellis devrait avoir la chance de se faire valoir.

À la ligne bleue, Thomas Pelletier sera l’unique défenseur de retour à la suite du départ de nombreux vétérans. Ayant connu du succès dans le circuit midget AAA la saison dernière, ce qui leur a valu quelques rappels en cours de route, les jeunes Jacob Dion, Kaylen Gauthier et Charles-Antoine Élément sont également appelés à faire le saut dans la LHJMQ de façon permanente.

Devenu l’homme de confiance devant le filet lors des dernières séries éliminatoires, ce qui a poussé l’organisation à échanger Olivier Rodrigue aux Wildcats, Anthony Morrone sera l’un des trois vétérans de 20 ans des Voltigeurs. Obtenu dans une transaction avec les Screaming Eagles, le jeune Jacob Leblanc part quant à lui avec une longueur d’avance dans la course pour le poste de gardien numéro deux.

En rafale…

Destinés à faire le saut dans les rangs professionnels cet automne, les joueurs étoiles Joseph Veleno, Nicolas Beaudin, Pierre-Olivier Joseph et Maxime Comtois ne sont pas attendus au camp des Voltigeurs même si en théorie, ils appartiennent toujours à l’organisation.

Les joueurs sauteront sur la glace vendredi. (Photo d’archives, Jonathan Habashi)

«Ils pourraient venir patiner avec nous avant d’aller à leur camp. À partir de là, c’est une situation hors de notre contrôle. Ce sont leurs performances qui vont dicter leur prochaine destination, mais comme ce sont de hauts choix au repêchage, ils auront toutes les chances de se faire valoir en haut. On n’espère pas leur retour, mais si l’un d’eux redescend dans le junior, c’est une valeur qui va aider notre équipe», a laissé entendre Hartley.

Candidat logique pour succéder à Nicolas Guay au poste de capitaine, Xavier Simoneau s’envolera vers Toronto en septembre pour participer au camp des recrues des Maple Leafs à titre de joueur invité. «On n’a pas encore discuté du prochain capitaine. Philippe doit apprendre à connaître les joueurs. Le portrait va se dessiner au cours des prochaines semaines», a précisé Hartley.

À la suite du départ de Steve Bégin et Ryan Falkenham, Hartley sera entouré par Mathieu Turcotte et Alexandre Guérard derrière le banc des Voltigeurs. Les deux jeunes entraîneurs ont déjà établi domicile à Drummondville. «On apprend encore à se connaître. J’ai déjà dirigé contre Mathieu dans le midget AAA tandis qu’Alexandre m’a souvent été recommandé par d’autres entraîneurs. En entrevue, j’ai vite senti une connexion avec eux. Ce sont deux gars passionnés», a expliqué Hartley, qui a pris part au dernier camp de développement des Red Wings de Détroit à titre d’entraîneur invité.

L’horaire du camp

D’une durée de cinq semaines, le camp d’entraînement des Voltigeurs s’ouvrira ce jeudi avec l’accueil des joueurs. Les vétérans et les recrues sauteront sur la glace du Centre Marcel-Dionne dès vendredi avant-midi pour participer à une première pratique. Trois matchs intra-équipes sont également au menu, vendredi (18 h) et samedi (10 h et 18 h), à travers lesquels l’état-major effectuera ses premières coupures. Clin d’œil à l’histoire de la concession, les trois groupes qui s’affronteront ont été baptisés en l’honneur de Derick Brassard, Sean Couturier et Ondrej Palat.

Les joueurs qui auront survécu à cette étape disputeront un premier match hors-concours dès dimanche, à 16 h, alors que l’Armada sera de passage au Centre Marcel-Dionne. Pour les Voltigeurs, il s’agira du début d’une séquence de cinq parties présaison en l’espace de seulement huit jours, dont une à Saint-Gabriel-de-Brandon, le 23 août. L’alignement de l’équipe sera connu dès le lundi 26 août.

Fait à noter, les Voltigeurs invitent leurs partisans à assister gratuitement à leur dernier match préparatoire, le 15 septembre, contre les Cataractes. La saison régulière prendra son envol prendra son envol le 20 septembre, alors que les Voltigeurs recevront les Olympiques.

À lire également : 

Plusieurs agents libres au camp des Voltigeurs

Partager cet article