«Ce serait une erreur de donner un CIUSSS au Centre-du-Québec» – Carol Fillion

Photo de Jean-Pierre Boisvert
Par Jean-Pierre Boisvert
«Ce serait une erreur de donner un CIUSSS au Centre-du-Québec» – Carol Fillion
Carol Fillion (Photo : Gracieuseté)

SANTÉ.   «Ce serait une erreur de donner un CIUSSS au Centre-du-Québec. Les Centricois veulent voir l’offre de services se raffiner et moi je serai à l’écoute pour bien identifier leurs besoins et de les combler avec les moyens que nous donnera la nouvelle loi qui sera adoptée à l’automne».

C’est essentiellement comment le nouveau président-directeur général (PDG) du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS), Carol Fillion, conçoit le mandat que lui a accordé le gouvernement du Québec, du moins en ce qui a trait à l’association du Centre-du-Québec avec la Mauricie.

«Il est certain que le défi principal est celui des ressources humaines», a reconnu sans surprise le nouveau gestionnaire au cours d’un entretien téléphonique avec L’Express ce matin.

«C’est l’inconvénient d’une ville comme Drummondville qui est dynamique, où tout le monde travaille, qui force les employeurs à rivaliser d’imagination pour attirer des travailleurs. Le CIUSSS-MCQ vit avec ce problème-là et nous devons, entre autres, développer des bons milieux de travail. Il faut profiter de ces atouts, comme la belle qualité de vie à Drummondville, pour faire venir d’ailleurs les employés et les garder aussi».

En affirmant que ce serait une erreur de donner un CIUSSS au Centre-du-Québec, qui fut, on s’en rappellera, une promesse phare des caquistes lors de la campagne électorale de l’an dernier, Carol Fillion rejoint la vision que la ministre de la Santé Danielle McCann est venue présenter à Drummondville le 7 juin dernier en annonçant un projet de loi pour reconnaître le caractère distinct du Centre-du-Québec en santé et en services sociaux.

Ce projet de loi 28, qui devrait être déposé et adopté à l’Assemblée nationale l’automne prochain, se lit comme suit : «Loi permettant la mise en place de certaines mesures en matière de santé et de services sociaux liées au statut géographique particulier de la région sociosanitaire de la Mauricie et du Centre-du-Québec».

Essentiellement, le projet de loi prévoit la désignation d’un président-directeur général adjoint responsable de la région centricoise, l’implantation d’un centre administratif à Drummondville, et la mise en place d’un forum de la population spécifique au Centre-du-Québec, lequel sera formé de 15 à 20 membres provenant des cinq MRC du Centre-du-Québec qui devront faire des recommandations au conseil d’administration.

«Le mandat du PDG adjoint sera de participer aux tables stratégiques, de rencontrer les préfets, les élus, et d’identifier les besoins en étant sur le terrain. Ce sera un haut dirigeant qui aura une voix forte», a fait valoir Carol Fillion, qui précise qu’il aura son écoute. Il reste à voir qui sera nommé à ce poste.

Partager cet article