Cols blancs : la question des horaires est prioritaire selon le syndicat

Photo de Jean-Pierre Boisvert
Par Jean-Pierre Boisvert
Cols blancs : la question des horaires est prioritaire selon le syndicat
Les employés cols blancs se sont rassemblés à l’extérieur de l’hôtel de ville pendant une séance du conseil municipal à l’intérieur. (Photo : Jean-Pierre Boisvert)

NÉGOCIATION ­–  Même si une rencontre de négociation est prévue le 25 juin, les cols blancs de la Ville de Drummondville ont tenu à faire sentir leur présence à l’extérieur de l’hôtel de ville, lundi soir, histoire de rappeler aux élus leur insatisfaction de l’offre actuellement présentée.

Ils étaient une bonne trentaine à faire du bruit, sifflets à la bouche, pour réclamer une entente qui sera «gagnant-gagnant» pour utiliser l’expression du président du syndicat des employés municipaux cols blancs, Marc-André Loiselle.

«C’est surtout la question des horaires qui nous préoccupe. Beaucoup d’employés ont été embauchés, notamment à la bibliothèque, avec un statut précaire, à temps partiel, et ils sont dans une situation où ils ne peuvent même pas avoir deux congés de suite. Il faudra voir aussi comment seront faits les horaires pour le guichet unique. Pour nous, ce dossier des horaires doit être réglé, sinon il n’y aura pas d’entente», a clamé M. Loiselle.

En négociation depuis novembre dernier, les syndiqués et la partie patronale continuent de se parler. Au moins deux rencontres sont prévues dans les prochaines semaines, soit le 25 juin et le 4 juillet.

Les représentants syndicaux ont déjà soulevé le fait que l’offre monétaire est en deçà de l’indice du prix à la consommation.

À l’intérieur, où se tenait la séance du conseil municipal, le maire Alexandre Cusson, a affirmé, au terme de celle-ci, que les négociations suivent leur cours et que «ça va même bien» quant au déroulement des discussions qui se poursuivent avec quatre représentants de chaque côté de la table.

Le syndicat des cols blancs rassemble 134 employés et leur convention collective est échue depuis décembre dernier.

Partager cet article