Le retour des qualifications au Triathlon de Drummondville ?

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
Le retour des qualifications au Triathlon de Drummondville ?
Le 29e Triathlon de Drummondville avait lieu ce samedi. (Photo : Erika Aubin)

TRIATHLON. Alors qu’avait lieu aujourd’hui la 29e édition du Triathlon de Drummondville, le comité organisateur a reçu la bonne nouvelle que l’événement sportif pourrait à nouveau accueillir des qualifications pour des compétitions nationales ou même mondiales.

«Avoir des qualifications pour des championnats canadiens ou internationaux, c’est quelque chose que l’on veut refaire. La seule chose qui nous en empêche présentement c’est le parcours de vélo, dont le pavage laisse vraiment à désirer, a expliqué François Girard, membre du comité organisateur. On a eu une bonne nouvelle il y a 2 semaines : la Ville va repaver la route, mais je pense que c’était rendu nécessaire même pour les véhicules.»

Une fois le parcours de vélo pavé à neuf, le comité organisateur de Triathlon Drummondville a bien l’intention de déposer une demande auprès de Triathlon Québec pour accueillir, lors de sa prochaine édition, une compétition de type qualification.

«C’est une bonne nouvelle pour nous et même Triathlon Québec en était bien content. Dès l’an prochain, nous allons commencer à nous reconstruire», a-t-il ajouté.

Cela fait plusieurs années déjà qu’un championnat québécois ou canadien ne s’est pas vu à Drummondville. Rappelons qu’au fil de son histoire, le Triathlon de Drummondville a été l’hôte de plusieurs championnats canadiens et d’épreuves d’envergure internationale tel que la Coupe du monde (1995 et 1996) et la Coupe pananaméricaine (2007).

Une 29e édition réussie

C’est sous un soleil radieux que près de 500 triathloniens ont pris le départ pour différents parcours de ce matin. Des athlètes âgés entre 5 à 82 ans se sont réunis sur le site de l’aéroport, à Saint-Nicéphore.

«Il y a beaucoup de jeunes et d’enfants aujourd’hui. Puis, notre participant le plus âgé a près de 82 ans, je crois», a fait savoir François Girard.

Grâce à une température favorable, le comité organisateur a reçu de nombreuses inscriptions, le matin même du triathlon.

«À cause de la température, les gens attendaient à la dernière minute pour prendre leur décision à savoir s’ils participaient ou non à la compétition», a-t-il souligné.

La température de l’eau n’affichait pas plus que 16 degrés Celsius, vers 11 h. Les triathloniens, vêtus d’une combinaison isothermique — un wetsuit —, commençaient leur épreuve en affrontant le froid de la rivière.

«On nous avait prévenus que l’eau était froide, mais je m’attendais à ce que ça soit encore pire, a lancé Patrick Poulin, un Drummondvillois habitué des triathlons. L’épreuve d’aujourd’hui s’est bien déroulée. Le parcours est assez facile; il n’y a presque pas de pentes.»

La première épreuve à avoir lieu était le triathlon olympique. Le départ a été donné à 8 h 15. Les épreuves se poursuivaient jusqu’à 14 h et l’ouverture des rues à la circulation est prévue pour 16 h, en fin d’après-midi.

Partager cet article