Art Tonik : un événement où l’art urbain rencontre le monde des affaires

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
Art Tonik : un événement où l’art urbain rencontre le monde des affaires
L’artiste Santerre et l’entrepreneur Nicolas Duvernois agiront à titre de président d’honneur pour la première édition d’Art Tonik. (Photo : Erika Aubin)

ARTS VISUELS. Des étudiants du Cégep de Drummondville et plusieurs artistes se sont donné rendez-vous, le 26 septembre prochain, pour la première édition d’Art Tonik, un événement à saveur culturel et entrepreneurial.

Ce nouvel événement-bénéfice, organisé par la Fondation du Cégep de Drummondville, aspire à démocratiser l’art urbain et à dévoiler le talent des élèves et des artistes.

«Art Tonik, c’est l’aboutissement d’une idée folle. Les étudiants et les artistes produiront des œuvres en direct. Durant le processus de création, l’ambiance sera électrique et urbaine avec une dégustation de cocktails et un spectacle de jongleur de bar, a souligné Brigitte Bourdages, directrice générale du Cégep de Drummondville. Le public pourra voter pour son œuvre coup de cœur et un il y aura un encan silencieux et crié».

La journée débutera avec une conférence de Nicolas Duvernois, qui captivera assurément la communauté d’affaires. «Avec cette conférence, j’amène les gens dans les coulisses de l’entrepreneuriat. Je vais raconter des anecdotes, des péripéties et mon quotidien», a fait savoir le président-fondateur de Pur Vodka et Romeo’s gin.

D’ailleurs, si la Fondation du Cégep a choisi Nicolas Duvernois comme coprésident d’honneur, c’est que l’événement du 26 septembre prochain est en quelque sorte inspiré du Musée Romeo’s qu’il a lui-même mis sur pied.

Nicolas Duvernois

L’art et les affaires

L’homme d’affaires, et tête d’affiche à l’émission Dans l’œil d’un dragon, avait envie de donner vie aux cages d’escaliers qui se trouvent dans les locaux de son entreprise. Il a donc fait couvrir les murs par 24 mégas œuvres d’art.

D’ailleurs, pour couronner l’événement Art Tonik, le Cégep de Drummondville dévoilera sa première murale, qui sera peinte par deux finissantes en art visuel, dans l’une de ses cages d’escaliers, près de l’entrée principale.

«J’adore qu’il y ait trois causes dans le projet d’Art Tonik : les étudiants, l’art et le monde des affaires. Et c’est plutôt rare qu’un événement mélange les deux derniers aspects. Même si je suis un entrepreneur, je me considère comme un artiste et j’aime prouver que l’art a sa place dans le milieu des affaires», a expliqué Nicolas Duvernois qui était présent au dévoilement de la programmation.

Santerre

Puis, c’est l’artiste néosurréaliste Santerre, bien connu pour ses expositions sous la pyramide du Louvre, au Vatican, à Paris, Florence, Miami, New York, Cannes, Cork et Bruges, qui tiendra le second rôle de président d’honneur.  Ce dernier a également peint une des murales de Musée Romeo’s et fait le design d’une bouteille de Romeo’s gin que l’on retrouve sur les tablettes des commerçants.

Lors de la conférence de presse, Santerre s’est engagé à soutenir les deux étudiantes qui peindront, pendant plusieurs mois cet été, la première murale du Cégep de Drummondville.

Voici la programmation d’Art Tonik

  • Conférence de Nicolas Duvernois
  • Création d’œuvres en direct
  • Encan (silencieux et crié)
  • Dévoilement d’une murale inspirée du Musée Romeo’s

L’événement, qui aura lieu le 26 septembre prochain, se tiendra au cégep, soit au café Clovis et à la salle Georges-Dor.

Partager cet article