«Une belle journée pour le Village québécois d’antan» – Guy Bellehumeur

«Une belle journée pour le Village québécois d’antan» – Guy Bellehumeur
Une aide urgente, à la hauteur de 1,1M$, a été accordée au Village québécois d’antan. (Photo : Ghyslain Bergeron)

PATRIMOINE. Une aide financière totalisant 1 111 800 $ a été remise aujourd’hui au Village québécois d’antan (VQA) de la part des gouvernements du Canada et du Québec ainsi que de la Ville de Drummondville afin que l’institution puisse procéder à des travaux d’urgence pour assurer la pérennité du site touristique et historique.

«C’est une belle journée pour le VQA», a laissé entendre Guy Bellehumeur, directeur général, lors d’une conférence de presse qui a eu lieu ce matin en présence de la ministre Mélanie Joly, le ministre André Lamontagne, le député Sébastien Schneeberger et le maire Alexandre Cusson.

Les trois ordres de gouvernement contribuent à parts égales au projet à raison de 370 600 $ chacun.

«On corrige une erreur du passé. Jusqu’à aujourd’hui, le VQA avait été peu soutenu par les gouvernements», a affirmé Alexandre Cusson, tout en rappelant l’importance de ce site touristique pour le développement économique de Drummondville.

Le financement consenti témoigne de l’importance que les trois bailleurs de fonds accordent à la préservation du patrimoine pour les générations futures.

«Le VQA est un lieu qui a une mission cruciale auprès des plus jeunes, puisque de nombreux groupes scolaires s’y rendent afin d’en apprendre davantage sur l’histoire et les origines du Québec. Ça va de soi qu’au gouvernement fédéral, on souhaite préserver le patrimoine et on ne veut absolument pas le laisser se détériorer», a souligné Mélanie Joly, ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie.

De son côté, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable du Centre-du-Québec, André Lamontagne, a depuis le début, accordé un soutien particulier à l’avancement de ce dossier auprès de son gouvernement.

«Quand j’ai été élu député de Johnson en 2014, j’ai rapidement compris l’importance du VQA pour le tourisme dans la région. On parle quand même de 200 000 visiteurs par année et de 264 employés. Mais au-delà des chiffres, c’est toute notre histoire que l’on retrouve sur ce site de quelques kilomètres. Apprendre sur le Québec, ça n’a pas de prix», a-t-il insisté.

Les trois ordres de gouvernement contribuent à parts égales au projet à raison de 370 600 $ chacun.

Un premier pas

Même si le VQA a gagné une première bataille, la guerre est loin d’être terminée. C’est que le 1,1 M$ accordé n’est en fait qu’une aide d’urgence qui servira à la rénovation de 33 bâtiments identifiés comme prioritaires – la phase un d’un projet global en trois étapes.

«Cette annonce n’a du sens que si nous – les partenaires – continuons à travailler pour finaliser l’ensemble du projet», a fait valoir le maire Cusson.

Le VQA a déposé, en mai 2018, une demande d’aide financière à la hauteur de 7 M$ pour la rénovation et restauration de 119 bâtiments.

Au terme de l’annonce d’aujourd’hui, Guy Bellehumeur a espoir que les prochaines étapes avanceront auprès des différentes instances impliquées.

«À partir du moment où les gouvernements reconnaissent qu’il faut assurer la pérennité du VQA, il faut le faire jusqu’au bout et c’est ce que j’entends de leur part. Je suis confiant pour la suite», a-t-il fait savoir.

D’ailleurs, le gouvernement fédéral n’est pas fermé à l’idée de s’engager davantage dans le projet. «Ça va nous faire plaisir d’avoir de bonnes discussions pour les phases à venir», a conclu Mélanie Joly.

Partager cet article