Le long congé moins dévastateur que l’an dernier

Le long congé moins dévastateur que l’an dernier
Le total de collisions avec blessés est passé de 22 à 10, cette année, sur le territoire de l’Estrie et du Centre-du-Québec, a fait savoir la SQ. (Photo : Archives, Ghyslain Bergeron)

Le long congé de la Journée nationale des patriotes a fait moins de victimes sur les routes de la région que l’an dernier. Le total de collisions avec blessés est passé de 22 à 10, cette année, sur le territoire de l’Estrie et du Centre-du-Québec, a fait savoir la Sûreté du Québec dans un communiqué de presse.

Par contre, même s’il y a eu moins de collisions, le nombre d’arrestations pour conduite avec les facultés affaiblies a presque doublé, passant de 7 à 13. En Estrie et au Centre-du-Québec, 70% des 670 constats d’infractions émis ont été causés par des excès de vitesse.

Pour ce qui est de l’ensemble du territoire de la SQ, une seule collision mortelle est survenue, comparativement à quatre pour la même période en 2018. L’accident fatal s’est produit à Val-Morin dans la MRC des Laurentides. Le nombre de collisions avec blessés est passé de 143 à 88, ce qui représente une réduction de près de 40%, en comparaison avec le long congé de 2018.

Malgré les mesures de sensibilisation, les policiers ont signifié plus de 6 440 constats d’infraction, dont plus de 4 500 constats pour des excès de vitesse; le comportement qui demeure surreprésenté dans les principales causes de collisions mortelles ou avec blessés. Outre l’excès de vitesse et la conduite imprudente, les comportements visés étaient le non-port de la ceinture de sécurité et l’utilisation du téléphone cellulaire au volant.

Lors des 400 contrôles routiers mis en place sur le territoire durant cette période, les policiers ont procédé à l’arrestation de 84 personnes pour capacité de conduite affaiblie par l’alcool, les drogues ou une combinaison des deux, ce qui correspond à 20 arrestations de plus que l’an dernier. (FM)

Partager cet article