«Le Saint-Fred, c’est l’équipe de tout le monde»

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
«Le Saint-Fred, c’est l’équipe de tout le monde»
David Bentamy, qu’on aperçoit dans l’uniforme du Brock, dirigera le Saint-Fred cette saison. (Photo : archives, Ghyslain Bergeron)

BASEBALL. Il n’y a pas que le Brock qui animera les soirées au stade Jacques-Desautels cet été. Succédant au Duquartier, le Saint-Fred de Drummondville affichera un visage remodelé au sein de la Ligue de baseball senior BB de la Vallée-des-forts.

Arborant les couleurs des Brewers de Milwaukee, le Saint-Fred est désormais dirigé par le joueur-entraîneur David Bentamy. Ce dernier succède au vétéran Pierre-Luc Joly, qui a choisi de passer le flambeau aux jeunes éléments du club.

«J’ai accepté de relever ce défi, parce que je ne voulais surtout pas que l’équipe disparaisse, a expliqué Bentamy. Avec un seul club senior à Drummondville, plusieurs joueurs n’auraient pas pu continuer à pratiquer le baseball après leur stage dans le junior AA. Mon objectif, c’est que les joueurs locaux qui ne percent pas l’alignement du Brock aient encore une place où jouer.»

Le logo du Saint-Fred est aux couleurs des Brewers.

Âgé de 25 ans, Bentamy ne possède pas d’expérience en tant qu’entraîneur. L’ex-joueur de football collégial est néanmoins reconnu comme un personnage dynamique et rassembleur.

«Comme coach, je vais être moi-même, a fait valoir Bentamy. Pour moi, la chimie est très importante dans un groupe. Le Saint-Fred, c’est l’équipe de tout le monde, pas seulement la mienne! Je n’ai pas le coaching dans le sang, mais je suis entouré par des vétérans de qualité. Ils vont me conseiller et je vais les écouter. Chaque joueur aura son mot à dire. L’objectif, c’est qu’on avance tout le monde ensemble dans la franchise.»

«Cette gang-là, ce sont des gars avec qui je joue depuis dix ans. On a développé une belle chimie. Oui, on veut toujours gagner, mais avant tout, on a du fun ensemble! On invite d’ailleurs les amateurs de baseball à venir passer de belles soirées d’été avec nous au stade. On leur promet un bon spectacle et une ambiance chaleureuse», a ajouté le nouveau leader du Saint-Fred, en prenant soin de remercier les partenaires qui ont permis de mettre l’équipe sur pied cette saison, dont évidemment le bar Ô Saint-Fred.

Une équipe aspirante?

Signe des efforts de recrutement de l’organisation, plusieurs vétérans effectueront un retour au jeu dans l’uniforme du Saint-Fred cette saison. Imitant Yvan Pitre et Marc Nadeau l’an dernier, Éric Lampron et Michel Brisson enfileront leur gant de baseball cet été. Ces joueurs d’expérience se joindront à des valeurs sûres tels que William Dauphinais et Simon Chiasson, qui font partie des meilleurs éléments du circuit selon Bentamy.

Au monticule, Francis Chevalier et Francis Martin viendront appuyer le travail de Steven Collins et Martin Gagnon. «L’an dernier, on avait parfois de la misère à avoir neuf joueurs sur le terrain. Depuis qu’on a commencé à pratiquer, on est près d’une vingtaine. Je suis agréablement surpris. Les gars sont motivés», a souligné le pilote des Drummondvillois.

En 2018, le Duquartier avait compilé un dossier de 13 victoires et autant de défaites. Au premier tour des séries éliminatoires, l’équipe avait été balayée en trois parties par les Pirates de Saint-Bruno. «On vise minimalement une fiche de 500, mais si on se tient tout le monde ensemble, on peut aspirer au titre. Avec notre neuf partant, je ne suis pas inquiet. Si on joue à la hauteur de notre talent, on va connaître beaucoup de succès. Je nous vois facilement atteindre la demi-finale», a lancé Bentamy avec conviction.

Selon le joueur-entraîneur du Saint-Fred, la Ligue de la Vallée-des-forts présente un calibre de jeu somme toute semblable à celui de la Ligue de baseball senior majeur de Québec.

«Les frappeurs sont aussi bons dans les deux ligues, sauf que le Brock et leurs adversaires comptent sur plusieurs lanceurs dominants. La Vallée-des-forts n’a pas autant de bons lanceurs, mais elle présente du très bon baseball. Il y a d’excellentes équipes comme Varennes, Saint-Bruno ou Granby. Notre rivalité avec Sorel-Tracy est aussi très forte, sans compter qu’il y a maintenant un club du côté d’Acton Vale», a fait valoir Bentamy.

Le Saint-Fred amorcera sa saison régulière le jeudi 23 mai, à 20 h, alors que les Royals de Saint-Bruno seront les visiteurs au Stade Jacques-Desautels. Comprenant 22 matchs opposant les 11 équipes du circuit, le calendrier régulier se poursuivra jusqu’à la mi-août.

Partager cet article