Les meilleurs joueurs feront vibrer la Sainte-Paix tout l’été

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
Les meilleurs joueurs feront vibrer la Sainte-Paix tout l’été
La LICQ dispute ses matchs les mardis soirs à 20 h, au pub la Sainte Paix. (Photo : Gracieuseté de Marc-Olivier Paquin)

IMPROVISATION. L’arrivée du printemps est une période attendue pour les joueurs d’improvisation de la région. C’est que la Ligue d’improvisation du Centre-du-Québec (LICQ), qui souligne cette année ses cinq ans, profitera de l’été pour rapatrier les meilleurs talents à Drummondville pour offrir aux amateurs un spectacle unique en son genre.

C’est en voyant que peu d’espace était accordé à cet art à Drummondville que Félix Lefebvre a fondé la LICQ en 2014. William Beaudoin, un joueur d’impro aguerri, s’y est rapidement joint comme coorganisateur. S’ils ont tenu leurs matchs dans plusieurs bars différents, les joueurs, répartis dans quatre équipes, disputent maintenant leurs affrontements au pub la Sainte Paix les mardis à 20 h.

«C’est certain que nous avons pris de l’expansion depuis nos débuts, mais nous avons surtout acquis de la crédibilité en cinq ans. Il y a davantage de gens qui viennent nous voir. L’impro est un art qui ne se fait avec rien, à l’exception des spectateurs. Alors, nous travaillons fort pour fidéliser notre public», a fait savoir William Beaudoin.

Une fois par mois, la LICQ, composée d’une vingtaine de joueurs, prépare des soirées où des invités spéciaux se joignent aux matchs. «Par exemple, en février dernier, nous avons joué lors des Rendez-vous Québec Cinéma à Drummondville auprès de joueurs de la célèbre Ligue nationale d’improvisation (LNI)», a-t-il souligné en ajoutant qu’elle participe aussi à différents événements.

Si la LICQ organise ses matchs à partir de mi-mai, et ce jusqu’en août, c’est parce que la saison estivale leur permet de «rapatrier les meilleurs joueurs». «La plupart sont aux études, donc à l’extérieur de Drummondville, mais ils passent leur été ici. Aussi, ce ne sont pas que des étudiants qui font partie de la ligue; il y a toutes sortes de personnes», a expliqué celui qui travaille dans un organisme communautaire qui lutte contre la pauvreté en Mauricie.

MM Beaudoin et Lefebvre, les deux coorganisateurs de la ligue, ont ce désir de donner aux joueurs d’ici un espace, une scène, «pour les faire briller.»

Le pouvoir de l’improvisation

Depuis le troisième secondaire, William Beaudoin fait partie d’équipes d’improvisation. De Drummondville à Trois-Rivières, en passant par la France, il a «toujours» continuer à pratiquer son art. Qu’est-ce qui l’attire autant dans cette discipline?

Félix Lefebvre et William Beaudoin organisent ensemble les activités de la LICQ

«C’est le pouvoir de faire ce que tu veux, comme tu le veux. D’un point de vue artistique, c’est l’une des plus belles disciplines dans laquelle non seulement tu peux toujours te renouveler, mais tu dois surtout le faire, a-t-il expliqué. Au niveau personnel, ça nous fait aussi grandir. On développe nos capacités à communiquer et notre confiance en soi. C’est immense le pouvoir de l’improvisation».

Lors d’une entrevue avec L’Express, il a révélé que les joueurs d’impro ne se préparent pas avant de monter sur scène, mais ils entraînent régulièrement leur cerveau afin de devenir «encore plus vifs». «C’est important de faire des connexions rapidement et d’être vif d’esprit. Il faut aussi développer constamment sa culture générale pour comprendre tous les référents et être capable d’en donner. Plus un joueur est cultivé, meilleur il est sur une scène», a-t-il laissé tomber.

Il est possible d’assister aux matchs de la LICQ tous les mardis, du 14 mai au 13 août prochain, au pub la Sainte Paix.

Partager cet article